skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Eric Frenzel retrouve la bonne combine et conserve son titre!

Le porte-drapeau de la délégation allemande Eric Frenzel n'a laissé à personne le soin de passer en premier la ligne d'arrivée de l'épreuve gundersen petit tremplin+10 km. Il conserve le titre acquis à Sotchi 2014 en déposant le Japonais Akito Watabe dans la montée du dernier tour de circuit ! Derrière Watabe, deuxième comme à Sotchi, l'Autrichien Lukas Klapfer s'adjuge le bronze

Dans un concours rendu assez aléatoire par le vent, Eric Frenzel a terminé à la 5e place  de l'épreuve de saut sur le tremplin HS109 d'Alpensia alors que c'est l'Autrichien Frantz-Josef Rehrl,  avec un bond de 112 m qui s’est montré le meilleur. Le Norvégien Jarl Magnus Riiber a pris la deuxième place pour s’élancer avec 15 secondes de retard dans la course de ski de fond tandis que le leader de la coupe du monde, le Japonais Akito Watabe avec un saut à 105,50 m, se retrouvait 3e à28 secondes. Eric Frenzel, 5e en saut était lui relégué à 36 secondes de l’Autrichien au départ du 10 kilomètres.  

Getty Images
Regroupement à la mi-course 

Dans des conditions de vent acceptables et des températures beaucoup plus agréables que les jours précédents, Rehrl et Riiber ont mené en début de parcours, mais les hommes forts les ont rejoints à mi-course. La fin de l'épreuve a tourné en une explication entre Frenzel et le Japonais AkitoWatabe, déjà son dauphin dans la même épreuve à Sotchi 2014 !  

Frenzel, qui ne comptait aucun podium cette saison en Coupe du monde, mais qui l'avait remportée pour la 5e fois consécutive au terme de l'hiver 2016-2017, a porté son attaque imparable dans la très difficile montée finale. Il a immédiatement pris une dizaine de secondes d’avance au moment de revenir dans le stade. Il a pu passer la ligne d’arrivée en roue libre, presque étonné de son immense performance. Watabe a fini à presque 5 secondes, et Lukas Klapfer est venu prendre le bronze à 18 secondes. 

Getty Images
Du vent et de la chance 

'C’est fabuleux. Je me sens vraiment bien, a commenté le double champion olympique allemand. C’était une course assez dure à cause du vent. Dans le dernier tour, je savais qu’il fallait que j’attaque dans la montée. J’étais plutôt dans une bonne position après le saut. J’ai eu un peu de chance avec le vent. C’était important aujourd’hui d’avoir un peu de réussite lors de l’épreuve de saut." 

AkitoWatabe n'est pas déçu d'avoir à nouveau été battu par Frenzel aux Jeux. "Je suis vraiment content de gagner l'argent aujourd'hui. C'est une fantastique journée. Les conditions étaient vraiment difficiles sur le tremplin, le vent changeait sans arrêt de direction et tout le monde a eu besoin de la chance pour réaliser un bon saut. J'en ai eu. Le ski de fond était dur aussi. C'était très venté et il était difficile de courir en position de chasse. J'ai du me battre à l'avant et je suis très satisfait de ma course. Je voulais l'or aujourd'hui, mais Eric était le plus fort. J'ai fait de mon mieux. Un super combat !".  

Quant à Lukas Klapfer, il réalise la meilleure performance de longue carrière : "C'est parfait, j'ai 32 ans et c'est ma première médaille individuelle, c'est donc un grand jour, et je sais maintenant que le travail acharné valait la peine. C'est la plus grosse chose de ma vie, pour sûr. La médaille olympique était mon rêve d'enfance!".  

Getty Images
Un doublé inédit depuis 1980

Quant au Français Jason Lamy-Chapuis, le champion olympique de Vancouver, de retour cette saison sur le circuit après avoir obtenu brillamment son brevet de pilote de ligne, il termine à la 31eme place de la course de ski de fond après avoir pris la 19e place du saut. 

Depuis l'Allemand de l'Est Ulrich Wehling, vainqueur trois fois de suite en 1972, 1976 et 1980, personne n'avait réussi à conserver son titre dans l'épreuve sur petit tremplin. Médaillé olympique pour la quatrième fois, Eric Frenzel n’est plus devancé que par deux hommes au palmarès : son compatriote Felix Gottwald (7 médailles) et le Finlandais SamppaLajunen (5). Frenzel s’installe progressivement comme un géant de sa discipline. 

Getty Images
back to top En