skip to content
Getty Images
Date
13 mai 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Handball

Equipe de France de handball : jamais deux sans trois ?


Revivez les derniers instants de la finale des Jeux de Londres 2012, où la France bat la Suède d’un but (22-21) pour devenir la première équipe nationale à conserver un titre olympique. Champions du monde en titre, les « Experts » vont tenter la passe de trois à Rio !

On les appelle « Les Experts ». Ils sont considérés comme la plus grande génération de joueurs que le handball international a connu. Sous la houlette du sélectionneur Claude Onesta, et lorsqu’ils se présentent pour la défense de leur titre olympique aux Jeux de Londres 2012, Jérôme Fernandez, Didier Dinart, Michael Guigou, Guillaume et Bertrand Gille, Luc Abalo, Daniel Narcisse, Thierry Omeyer, Nikola Karabatic et leurs coéquipiers viennent de vivre une olympiade entière sur le toit du monde.

Après avoir apporté à la France son premier titre olympique en handball, à Beijing, le 24 août 2008 (victoire en finale 28-23 face à l’Islande), ils sont champions du monde 2009 en Croatie, puis champions d’Europe 2010 en Autriche et deviennent la première formation de l’histoire à détenir simultanément les trois titres majeurs du handball (olympique, mondial, européen). Pour couronner le tout, Ils conservent leur sceptre mondial en 2011 en Suède.

Getty Images

Automatiquement qualifiés pour les Jeux de Londres, les Experts connaissent un accroc lors du championnat d’Europe disputé en janvier 2012 en Serbie. Battus par l’Espagne et la Hongrie puis par la Croatie, ils ne dépassent pas le tour principal et se classent 11e de la compétition remportée par le Danemark.

Les voilà donc à pied d’oeuvre et sans certitudes dans la Copper Box Arena de la capitale anglaise pour débuter le tournoi olympique face à la Grande-Bretagne qu’ils écartent facilement 44-15. Suivent, au premier tour, des victoires sur l’Argentine (32-20), la Tunisie (25-19) et la Suède (29-26), ponctuées par une défaite face à l’Islande (29-30).

« Faites-vous trois passes ! »

Deuxième de leur poule, les Français affrontent l’Espagne le 8 août en quarts de finale. Un but de leur jeune arrière William Accambray leur donne la victoire à la toute dernière seconde (23-22) au terme d’un match irrespirable. En demi-finale deux jours plus tard, ils dominent leurs vieux rivaux croates 25-22, avant de retrouver la Suède en finale, le 12 août sur le terrain de la Basketball Arena.

Lors de cette rencontre pour l’or, les Experts restent en tête au score tout du long mais ne parviennent jamais à se détacher. A une minute de la fin, Nikola Karabatic écope de deux minutes d’exclusion. La France va terminer en infériorité numérique. A 42 secondes de la sirène, Luc Abalo lui donne un avantage de deux buts (22-20). A 23 secondes, Kim Ekdahl du Rietz transperce les filets de Thierry Omeyer et ramène la Suède à une longueur.

Un temps-mort est demandé sur une possession française alors qu’il reste 12 secondes à jouer. Claude Onesta exhorte ses joueurs : « On n’a pas le temps de se préoccuper d’autre chose ! On ne cherche pas le but tout de suite ! Faites-vous trois passes ! ». Le jeu reprend, les « Bleus », qui jouent en blanc, conservent la balle et peuvent enfin lever les bras (22-21) avant de se lancer dans une folle sarabande. Puis ils montent sur le podium en imitant en choeur le signe « vers l’infini » popularisé par Usain Bolt.

Getty Images

Les joueurs de Claude Onesta et de Didier Dinart, le double champion olympique devenu son adjoint, n’ont pas gagné pour rien leur surnom d’Experts. Une deuxième fois dans leur histoire, ils réussissent par la suite l’exploit exceptionnel de détenir les trois titres internationaux du handball, remportant le championnat d’Europe 2014 au Danemark (avec un chef d’oeuvre en finale face l’équipe hôte battue 41-32), puis le Mondial IHF 2015 au Qatar en dominant la formation locale, 25-22. Ce succès leur ouvre les portes des Jeux de Rio.

Enfin, et comme janvier en 2012, la série s’arrête au championnat d’Europe, cette fois en Pologne en janvier 2016, où la Norvège barre la route des demi-finales aux Français. Cet été, ces dernier tenteront donc d’écrire l’histoire olympique de leur sport. Jamais équipe nationale de handball masculine n’avait remporté deux titres olympiques consécutifs. Jamais deux sans trois ?

back to top En