skip to content
Date
17 mars 2004
Tags
Actu CIO

Encore trois équipes qualifiées pour le tournoi olympique féminin de football


Les États-Unis, le Mexique et l'Australie ont décroché leur billet pour les Jeux Olympiques à Athènes cet été. Ainsi, sept des dix équipes qui participeront aux Jeux sont à présent connues.




Fin des qualifications pour l'UEFA, la CONCACAF, CONEMBOL et l'Océanie
Les sept pays à présent assurés d'une place pour Athènes sont : Allemagne, Suède, Grèce, Brésil, États-Unis, Mexique et Australie. Quant aux trois équipes qui doivent encore se qualifier, deux seront issues de la Confédération asiatique de football (AFC) et une de la Confédération africaine de football (CAF), à savoir le Nigéria ou l'Afrique du Sud.




Format des Jeux de 2004 à Athènes
Le tournoi olympique féminin de football se tiendra du 11 au 28 août 2004 sur cinq sites : Héraklion, Patras, Thessalonique, Volos et Athènes. Il sera joué en quatre tours - préliminaires, quarts de finale, demi-finales et finale, cette dernière se déroulant à Athènes.




Des sélections nationales habituelles et un nouveau système de qualification
Par le passé, les sélections féminines participant au tournoi olympique étaient désignées en fonction des résultats à la dernière Coupe du monde de la FIFA, les équipes les mieux classées venant rejoindre la formation du pays organisateur. Cette année, le système de qualification marque un changement, les équipes devant désormais prendre part à des tournois de qualification olympique. Par ailleurs, le tournoi olympique féminin est disputé par les sélections nationales habituelles, contrairement au tournoi masculin, réservé aux joueurs de moins de 23 ans.




Précédentes médaillées
Le premier tournoi olympique féminin fut disputé à Atlanta en 1996. Les Américaines s'imposèrent à domicile, mais furent battues par la Norvège quatre ans plus tard, aux Jeux de 2000 à Sydney.




En savoir plus sur le football




Site officiel de la Fédération Internationale de Football




Site officiel d'Athènes 2004
Tags Actu CIO
back to top