skip to content
Date
04 août 2012
Tags
Londres 2012 , Actu CIO , Volleyball

Encore des surprises à Horse Guards Parade - Londres 2012 - Volleyball de Plage

Déjà riche en imprévus la veille, le tournoi de volleyball de plage n’a guère connu de répit et a réservé au public de Horse Guards Parade une nouvelle surprise en ce huitième jour des Jeux.

La journée précédente du tournoi avait déjà vu les champions en titre américains, Todd Rogers et Phil Dalhausser, trébucher contre l’Italie. Les surprises n’avaient pas non plus épargné le tournoi féminin où les Tchèques Marketa Slukova et Kristyna Kolocova avaient créé une énorme sensation en battant en trois sets les Brésiliennes candidates à une médaille, Talia Rocha et Maria Antonelli.

Le duo tchèque s’était révélé très récemment et avait commencé à marquer de son empreinte le World Tour ces derniers mois. Ils montrent l’étendue de leur potentiel à Londres 2012, même si tres peu avaient pronostiqué leur victoire contre les Brésiliennes en huitièmes de finale.

Et pourtant ce sont les Européennes qui semblaient les plus à l’aise en empochant le premier set. Elles étaient même très proches de conclure le match en deux sets avant que les Brésiliennes ne réussissent à les emmener vers le set décisif.

Pour leur prochain match, les Tchèques affrontent les Américaines Jennifer Kessy et April Ross en quarts de finale.

Également qualifiées pour les quarts, les favorites américaines Misty May-Treanor et Kerri Walsh sont revenues à leur meilleur niveau après une victoire en deux sets secs contre les Néerlandaises.

Les doubles championnes en titre ont récupéré de l’espèce de choc subi deux jours auparavant, lorsqu’elles avaient concédé un set pour la première fois en 17 matches Olympiques, avant de se reprendre et de venir à bout des Autrichiennes Doris et Stefanie Schwaiger.

Aucun danger toutefois que ce scénario n’ait pu se répéter aujourd’hui pour la paire américaine, puisque Marleen van Iersel et Sanne Keizer ont été balayées 21-13 21-12.

Walsh en particulier a imposé sa domination au filet et les championnes ont littéralement étouffé leurs adversaires, envoyant un message de mauvais augure à toutes leurs rivales : une troisième médaille d’or consécutive est tout-a-fait dans leurs cordes.

« Tout a bien fonctionné, comme sur des roulettes. Nous les avons forcées à faire des erreurs. C’était notre plan. » a dit May-Treanor.

Les Chinoises Zhang Xi et Xue Chen ont fait peu de cas des Russes Evgeniya Ukolova et Ekaterina Khomyakova pour accéder en toute quiétude aux quarts de finale, tandis que les Italiennes Marta Menegatti et Greta Cicolari ont encore renforcé leur statut de médaillées potentielles au cours d’une victoire impressionnante sur l’Espagne.

En attendant, dans le tournoi masculin, le duo Brésilien Alison Cerutti et Emanuel Rego a continué son parcours jusqu’à présent sans faute en se débarrassant des Allemands Jonathan Erdmann et Kay Matysik en deux sets secs.

Les favoris pour la médaille d’or ont en permanence maitrisé leur huitième de finale, obtenant comme prévu une victoire sans problème 21-16 21-14 et assurant leur qualification pour les quarts sans avoir abandonné un seul set.

Les Allemands Julius Brink et Jonas Reckermann ont assuré leur place en quarts de finale grâce à une victoire de routine du même acabit sur la Lettonie, tandis que les Néerlandais Reinder Nummerdor et Rich Schuil se préparent à affronter l’Italie en quart, après leur victoire en deux sets sur les Suisses Patrick Heuscher et Jefferson Bellaguarda.

Jacob Gibb et Sean Rosenthal, des États-Unis, ont été les derniers à prendre leur ticket pour le grand huit grâce à une victoire sur la Russie et sous les projecteurs.

La paire américaine est actuellement en tête du Beach Volleyball's World Tour pour la saison en cours. Elle a fait preuve d’une domination sans partage en triomphant 21-14 22-20 contre Sergey Prokopyev et Konstantin Semenov.

back to top