skip to content
IOC/Greg Martin
Date
02 oct. 2016
Tags
Actu CIO , élections des villes hôtes

En visite à Paris, le président du CIO se rend sur les différents sites proposés pour les Jeux de 2024

Le président du CIO, Thomas Bach, vient de conclure ce dimanche une visite à Paris. Pour rappel, la capitale française est candidate à l'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Thomas Bach a terminé la journée en assistant à un match de football entre réfugiés et athlètes français. Cette rencontre sportive, organisée à l'initiative d'Anne Hidalgo, maire de Paris, s'est tenue à l'ombre de la Tour Eiffel.

Plus tôt dans la journée, le président du CIO a donné le départ, près du Louvre, de la course des 10 km de Paris baptisée "We Run Paris". 

Au cours de la journée, le président du CIO, Thomas Bach, s'est également rendu sur de nombreux sites célèbres au cœur de Paris, lesquels font partie intégrante des propositions de Paris 2024.

Parmi les sites visités, citons le Grand Palais, où l'escrime et le taekwondo se tiendraient si la ville est élue, l'Esplanade des Invalides qui accueillerait les épreuves de tir à l'arc, les bords de la Seine où se disputeraient les épreuves de triathlon et de natation en eau libre, les Champs-Élysées pour la finale des courses de cyclisme sur route, et enfin la Tour Eiffel qui servirait de cadre au volleyball de plage.

Les dirigeants de Paris 2024 ont également eu l'occasion de présenter à Thomas Bach leur vision à la Cité du Cinéma à Saint-Denis – un pôle important de l'industrie cinématographique européenne ainsi qu'un studio de travail qui servirait en partie pour le village des athlètes en 2024.

S'exprimant au cours de la visite, le président du CIO a déclaré : "La candidature de Paris 2024 est très solide et propose d'utiliser certains des sites les plus emblématiques de la ville comme toile de fond pour les Jeux Olympiques."

IOC/Greg Martin

Et de poursuivre : "C'est un projet qui s'inscrit dans le droit fil des réformes préconisées par l'Agenda olympique 2020, en particulier s'agissant de la durabilité et de l'héritage, avec 95 % des sites proposés déjà existants ou temporaires. Ce projet met en outre les athlètes au cœur des Jeux.

Nous nous réjouissons d'assister au match serré qui va se disputer entre ces villes de renommée mondiale, chacune d'entre elles proposant un héritage pour la population de sa ville, sa région et son pays. Nous sommes persuadés que, quelle que soit la ville qui l'emportera, les Jeux de 2024 seront exceptionnels."

Au cours de la journée, le président de la République française, François Hollande, a accueilli le président du CIO au Palais de l'Élysée où la délégation olympique a pu profiter d'un déjeuner privé en compagnie d'athlètes, de présidents de fédérations françaises de sport et de sponsors.

Samedi soir, Anne Hidalgo, maire de la capitale, avait emmené le président du CIO pour une visite dans Paris à l'occasion de la Nuit Blanche, un festival culturel d'art, de musique et de théâtre organisé chaque année au cœur de la ville lumière.

Tout au long de cette visite parisienne, le président du CIO, Thomas Bach, était accompagné des co-présidents du comité de candidature de Paris 2024, Bernard Lapasset et Tony Estanguet, ce dernier étant également membre du CIO, ainsi que de Guy Drut, membre du CIO, et de Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF).
back to top En