skip to content
Nakamura Brothers Getty
Date
24 juil. 1996
Tags
Atlanta 1996 , Actu CIO , Judo

En judo, Kenzo mène la charge des frères Nakamura


Dans l’équipe japonaise de judo sélectionnée pour Atlanta 1996, on trouve trois frères : Yoshio, Yukimasa et Kenzo Nakamura. Tous trois possèdent de réelles chances de médaille. Yoshio a déjà été sacré champion du monde des poids légers dans le passé, mais il ne peut terminer que septième ex aequo chez les mi-lourds.

Dans le même temps, Yukimasa se hisse jusqu’en finale de cette même catégorie des mi-lourds, où il retrouve un adversaire familier en la personne de l’Allemand Udo Quellmalz. Les deux hommes se sont déjà affrontés l’année précédente en finale des Championnats du monde, et c’est Quellmalz qui a eu le dessus. Cette fois, c’est différent et le combat va au bout du suspense. Il s’achève sans que personne n’ait marqué le moindre avantage, mais Quellmalz bénéficie de la décision des juges qui lui accordent la victoire 2-1, laissant la médaille d’argent au Japonais.

Tout repose donc sur le plus jeune des trois frères Nakamura, Kenzo, engagé dans la compétition des légers. Si son palmarès est loin d’être aussi impressionnant que celui de ses frères, il n’en a pas moins battu le champion du monde de 1995, Daisuke Hideshima, lors du tournoi de sélection japonais.

En judo, Kenzo mène la charge des frères Nakamura Getty

À Atlanta, il se balade durant toute la compétition avec un style ravageur, avant de se retrouver opposé en finale au redoutable Sud-Coréen Kwak Dae-sung. Le combat est lent et technique, et Nakamura est rapidement sanctionné pour non-combativité. Mais à quelques secondes de la fin du match, Dae-sung est à son tour pénalisé si bien que les deux athlètes sont à égalité lorsque retentit la cloche signalant la fin du combat. Une fois encore, ce sont les juges qui vont déterminer le vainqueur, et cette fois, la balance penche du côté de la famille Nakamura, puisque Kenzo hérite de l’or.

back to top En