skip to content

En individuel ou en équipe, les escrimeurs européens se couvrent d'or

IOC/OIS
L'épéiste italien Davide Di Veroli qui adore les ballets s'est emparé de deux titres à Buenos Aires 2018, tout comme le fleurettiste français Armand Spichiger, le sabreur hongrois Krisztian Rabb, l'épéiste ukrainienne Kateryna Chorniy et la sabreuse hongroise Lisa Pusztai, tous associés dans l'équipe mixte continentale Europe 1, médaillée d'or dans la dernière épreuve des JOJ. De son côté, la fleurettiste Japonaise Yuka Ueno a démontré qu'il allait désormais falloir compter sur elle. 


L’épéiste Italien Davide di Veroli a montré qu'il avait des ressources supplémentaires après la dernière épreuve d'escrime des JOJ de Buenos Aires, la compétition par équipes mixtes continentales qu'il a remportée, ajoutant à son palmarès une deuxième médaille d'or olympique de la jeunesse comme quatre autres de ses coéquipiers. Tous se sont en effet également imposés en individuel.

En dehors des pistes d'escrime, le jeune escrimeur de 17 ans suit des cours de ballet classique et il adore ça. Davide Di Veroil explique que les rigoureuses techniques de danse ont fait des merveilles pour le maintenir en forme optimale.  "La danse (le ballet) m'aide beaucoup dans l'escrime car cela me rend plus élastique, plus explosif et améliore ma résistance", a-t-il expliqué.

Ses adversaires ont eux-mêmes chanté ses louanges après avoir été surclassés par son jeu de jambes et sa capacité à anticiper leurs attaques. "Mémoriser une chorégraphie est vraiment similaire à beaucoup de mouvements arme au poing. Cela m'aide mentalement et physiquement", a dit le jeune champion né à Rome le 18 août 2001 qui n'a pas laissé la moindre chance à l'Allemand Paul Veltrup en finale de l'épée individuelle (11-4) sur la piste du pavillon de l'Afrique le lundi 8 octobre.

Le même jour, en finale de l’épée féminine, l'outsider ukrainienne Kateryna Chorniy a décroché la médaille d’or en battant la tête de série hongkongaise Kaylin Sin Yan Hsieh, 11 touches à 9. Chorniy est entrée en piste classée huit rangs derrière Hsieh. Cette dernière a déclaré que perdre face à son adversaire ukrainienne faisait partie d'une courbe d'apprentissage l'ayant emmenée vers de nouveaux sommets avec son entraîneur roumain Octavian Petru Zidaru.  "Avant son arrivée, je n'étais pas très bonne. Je veux dire, j'étais OK, mais je ne comprenais pas vraiment ce qu'était l'escrime. Il m'a aidé à mieux comprendre mon sport et à développer mes qualités."

IOC

La nouvelle sensation japonaise du fleuret Yuka Ueno, 16 ans, s'est attribué le 7 octobre le premier titre en escrime des JOJ 2018 de façon spectaculaire, en battant en finale l'Italienne Martina Favaretto, 15-12. Yuka Ueno a justifié son statut de favorite en remportant l'or olympique de la jeunesse après avoir été surclassée en cadets (moins de 17 ans) et en juniors (moins de 20 ans) lors des Championnats du monde juniors disputés en avril 2018.

Au sabre hommes, le Hongrois Krisztian Rabb n'a mis que 30 secondes pour battre en finale le Coréen Jun Hyun 15-13, tandis que l'Égyptien Mazen Elaraby a créé la surprise en remportant le match pour la médaille de bronze 15-10 contre la tête de série n°2 Robert Vidovszky. (USA). "Je ne sais pas comment je l'ai fait", a déclaré l'escrimeur de 17 ans.

Quant au fleurettiste français Armand Spichiger, et à la sabreuse hongroise Lisa Pusztai,  ils ont remporté le 9 octobre les derniers titres individuels.  Spichiger a pris le meilleur sur l'Américain Kanji Bravo 15-7, tandis que Pusztai s'est imposée en finale face à la Mexicaine Natalia Botello Cervantes 15-9.

Les compétitions d'escrime sur la piste du pavillon de l'Afrique se sont achevées en apothéose avec l'épreuve par équipes continentales mixtes au cours de laquelle le langage corporel et les applications de traduction automatique sur les portables ont aidé les escrimeurs et les entraîneurs à surmonter la barrière de la langue.

IOC

L’équipe Europe 1, composée des cinq médaillés d’or individuels Davide Di Veroli, Armand Spichiger, Krisztian Rabb, Kateryna Chorniy et Lisa Pusztai, et de la médaillée d'argent Martina Favaretto, s'est montrée trop forte pour l'équipe Asie-Océanie 1 dans laquelle figurait Yuka Ueno, mais aussi Kaylin Sin Yan Hsieh. L'équipe Europe 1 l'a emporté 28-25, Rabb et Pusztai, les deux sabreurs hongrois ayant notamment fait la différence face à leurs adversaires  respectifs. La formation Amérique 1 a pris le bronze en dominant Europe 3 sur le score de 30-24.

La fleurettiste américaine de la formation Amérique 1 May Tieu, 17 ans, a souligné à cette occasion que l'épreuve en équipes internationales changeait tout par rapport aux compétitions individuelles. "L'escrime en équipe avec des gens qui vous soutiennent et qui sont toujours derrière vous, c'est vraiment génial."

back to top En