skip to content

En 10 ans, les JOJ se sont forgé une identité unique au sein du Mouvement olympique

Date
22 janv. 2020
Tags
Actualités Olympiques, JOJ, Lausanne 2020
D'aucuns se souviendront de la troisième édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d'hiver comme d'une édition riche en symboles, laquelle s'est tenue dans la capitale olympique, Lausanne.

Qui plus est, cette édition des JOJ a également été organisée en cette année 2020 qui marque le dixième anniversaire de la manifestation.

Lorsque la première vasque des JOJ a été embrasée à Singapour en 2010, elle a célébré la création d'un événement conçu pour inciter les jeunes à pratiquer un sport et à vivre selon les valeurs olympiques que sont l'excellence, le respect et l'amitié.

Lausanne 2020 Getty Images

En dix ans, l'événement s'est étoffé et s'est forgé une identité unique. Tenue en Asie, en Europe ainsi qu'en Amérique du Sud, la manifestation écrira en 2022 une nouvelle page de l'histoire de l'Afrique en devenant le premier événement olympique organisé sur le continent.

Mais fait le plus remarquable sans doute : les JOJ n'ont jamais connu de stagnation. Chaque édition a eu une saveur qui lui était propre, qu'il s'agisse d'apporter les Jeux à la population comme à Buenos Aires en 2018, ou de mobiliser la jeunesse de la région à l'instar de Lausanne 2020.

Ainsi que l'a déclaré Antoine Goetschy, directeur adjoint chargé des JOJ : "Les Jeux Olympiques de la Jeunesse ont constamment évolué afin de rester en phase avec les jeunes. En 10 ans, ils sont devenus un véritable incubateur d'innovations, ouvrant la voie au Mouvement olympique, et notamment aux Jeux Olympiques."

En effet, l'une des caractéristiques des JOJ est qu'ils ont servi de banc d'essai pour de nouveaux sports et formats d'épreuves, dont certains ont ensuite fait leurs débuts aux Jeux Olympiques.

Le basketball à 3 contre 3 présenté aux JOJ de Singapour en 2010 fera ainsi ses débuts aux Jeux de Tokyo 2020. C'est aux JOJ d'hiver de 2012 à Innsbruck que le saut à ski féminin a été proposé pour la première fois lors d'un événement olympique, avant d'être ajouté au programme des Jeux de Sotchi 2014.

Au-delà de cela, les JOJ ont également été un tremplin pour les jeunes espoirs sportifs en passe de devenir des athlètes de haut niveau aux Jeux Olympiques, en les préparant aussi bien sur l'aire de compétition qu'en dehors.

"Le plus grand avantage des JOJ ne réside pas uniquement dans les compétitions, mais aussi dans les activités qui les entourent et les informations données aux athlètes sur certaines questions importantes comme le dopage et le fair-play", a commenté Jessica Fox (AUS), médaillée d'or en canoë aux JOJ de 2010 à Singapour.

Lausanne 2020 Getty Images

Jessica Fox a poursuivi sa carrière et décroché l'argent et le bronze respectivement aux Jeux de Londres 2012 et Rio 2016.

Et d'ajouter : "Si les compétitions ne reflètent pas entièrement les programmes [olympiques], je suis convaincue que c'est une très bonne façon de se préparer pour les Jeux. Lorsque j'ai concouru à Londres deux ans après Singapour, j'ai eu l'impression que les JOJ m'avaient énormément aidée à m'adapter au village, aux médias, à la sécurité et à l'environnement de l'équipe. C'est une expérience qui a été extrêmement précieuse pour mes performances olympiques ultérieures."

Même si c'est un événement lié aux compétitions sportives d'élite, les témoignages d'amitié sont certainement plus évidents aux JOJ que lors de son événement homologue de haut niveau. Les épreuves par équipes mixtes encouragent de manière unique l'esprit de camaraderie, fait plutôt inédit dans les compétitions internationales.

Tara Geraghty-Moats, spécialiste américaine du saut à ski et du combiné nordique, présente à Lausanne en tant qu'athlète modèle, a ainsi indiqué : "Il y a un peu plus d'émotions que pour les Jeux Olympiques. Les athlètes ne sont pas encore des professionnels à part entière. C'est une ambiance différente, c'est un peu moins formel d'une certaine manière."

Et de poursuivre : "C'est là toute la magie des JOJ : l'accent est mis sur l'amitié et la convivialité. Et ce sont des amitiés qui accompagneront ces athlètes toute leur vie."

Lausanne 2020 IOC

C'est pourquoi, bien que certains aient eu des doutes au début sur un événement que d'aucuns ont appelé les "mini-Jeux", la plupart ont été rapidement conquis par le rôle que les JOJ jouent dans le Mouvement olympique.

"Dès les premiers Jeux, à l'issue de la cérémonie de clôture, le président [Jacques] Rogge m'a confié qu'il y avait énormément de sceptiques désormais convaincus que c'était un pas dans la bonne direction", a indiqué Ng Ser Miang, membre de la commission exécutive du CIO et président du comité d'organisation de Singapour 2010.

"Avec le temps, de plus en plus de personnes ont été séduites. La question était de savoir comment rendre la manifestation encore plus passionnante, plus captivante et plus puissante, tout en soutenant le Mouvement olympique. Le rôle unique des JOJ sera toujours de mobiliser les jeunes."

 

À cette fin, les JOJ resteront probablement les mêmes dans ce domaine, même s'ils continuent à évoluer.

Et Antoine Goetschy de conclure : "Au cours de ces dix années, un élément est resté le même. Le succès des JOJ est toujours né de la passion, du dévouement et de l'énergie des personnes qui ont organisé, participé et assisté à l'événement."

back to top En