skip to content
Date
20 août 2004
Tags
Athènes 2004

Emmons gagne de l’or et trouve l’amour dans l’adversité

Le tireur américain Matthew Emmons a gagné une médaille d’or à Athènes, mais c’est sans doute la manière dont il a vaincu l’adversité dont on se souviendra le mieux.


L’Américain est en effet poursuivi par la malchance. Un jour, sa carabine est mystérieusement sabotée avant les Jeux. Lorsqu’il la récupère dans son armoire du centre d’entraînement américain, il se rend compte qu’elle ne fonctionne pas bien et sans surprise, une inspection rapide montre qu’elle a été trafiquée et qu’elle ne fonctionne plus correctement.

Champion du monde en titre à la carabine à 50 m 3 positions, Emmons est contraint d’emprunter une arme à Amber Darlaand, son ancien coéquipier à l’université. Cela va s’avérer un véritable don du ciel.

Il s’adapte à sa nouvelle carabine et gagne à Athènes la médaille d’or du tir couché à 50 m, avec un petit point d’avance sur l’Allemand Christian Lusch. Deux jours plus tard, il a rendez-vous avec l’Histoire lorsqu’il se présente au pas de tir pour la finale de la carabine à trois positions. Personne en effet n’a encore jamais gagné les deux épreuves lors des mêmes jeux.

Emmons prend un départ de rêve et au moment où il se prépare pour son dernier tir, il compte une avance très confortable de trois points, ce qui en tir, correspondant à un fossé quasiment infranchissable. C’est alors qu’un événement totalement impensable se produit : Emmons tire sa dernière balle, si importante, sur la mauvaise cible !

Au lieu de sceller sa victoire, Emmons récolte un zéro pointé pour sa dernière tentative et il rétrograde en huitième position. Son erreur calamiteuse fera les gros titres dans le monde entier.

Mais la médaille perdue aura tout de même son beau revers, même s’il l’ignore encore. Parmi ceux qui viennent le réconforter figure en effet la concurrente tchèque Kateřina Kůrková. Ils vont si bien s’entendre qu’ils se marieront trois ans plus tard.

En 2008 à Beijing, Emmons devra endurer une nouvelle mésaventure douloureuse lors de la finale aux trois positions, puisqu’un doigt fébrile provoquera un tir inopiné lors de son dernier tir et il manquera à nouveau le podium in extremis.

Il remportera toutefois une médaille d’argent au tir couché, tandis que sa femme, qui tire désormais sous le nom de Katerina Emmons, gagnera pour sa part une médaille d’or et une d’argent. Enfin en 2012, après avoir vaincu à nouveau l’adversité en triomphant d’un cancer de la thyroïde, Emmons gagnera une médaille de bronze au tir aux trois positions aux Jeux de Londres.

back to top