skip to content
Date
22 août 2004
Tags
Athènes 2004

Émilie Le Pennec sort de l’anonymat

À Athènes, la Russe Svetlana Khorkina est la grande favorite pour l’or des barres asymétriques. Elle a en effet remporté le titre olympique en 1996 comme en 2000, et elle aligne une série de succès qui s’étire sur une décennie, durant laquelle elle a notamment remporté cinq titres mondiaux.


Désormais âgée de 25 ans, Svetlana Khorkina est considérée comme une vétérane, gymnastiquement parlant, mais il est incontestable qu’elle a encore la technique, le style et la condition physique pour enlever un troisième titre consécutif. C’est donc un énorme choc de la voir commettre une erreur majeure à mi-parcours de son enchaînement, puisqu’elle perd sa prise et ne parvient pas à terminer un balancé. Elle insiste toutefois, mais sa note de 8,925 points lui vaut seulement une huitième place au classement final.

La Russe hors concours, le classement va prendre un tour totalement nouveau. Juste avant la performance désastreuse de Svetlana Khorkina, la Française Émilie Le Pennec a réalisé son premier enchaînement. Âgée de 16 ans, elle a représenté la France aux Championnats du monde juniors et a également participé aux Mondiaux seniors. Bien que ses résultats aient été encourageants, elle n’a jamais réalisé de prestation spectaculaire. Mais cela va changer.

Émilie Le Pennec a terminé 14e du concours général individuel et avec la France, elle a terminé sixième de la compétition par équipes. Elle s’est aussi alignée à la poutre, au saut de cheval et au sol, mais elle n’a jamais été en mesure de s’approcher du podium.

Elle a placé ses principaux espoirs sur les barres asymétriques et a choisi un enchaînement particulièrement exigeant pour les Jeux Olympiques, qu’elle exécute à merveille, ce qui lui permet d’obtenir un total de 9,687 points. Sans Svetlana Khorkina, elle aurait davantage attiré l’attention lors de son passage, mais maintenant que la Russe n’est plus dans la course au podium, le monde entier s’intéresse tout à coup à cette jeune gymnaste française. Et comme personne n’arrive à améliorer son score, elle se retrouve soudainement couronnée championne olympique.

C’est la première fois que la France gagne une médaille d’or en gymnastique depuis 80 ans. Derrière elle, les Américaines Terin Humphrey et Courtney Kupets, championne du monde en 2002, l’accompagnent sur le podium.

Émilie Le Pennec récidivera aux barres asymétriques aux Championnats d’Europe de 2005, mais verra ensuite sa carrière contrariée par une série de blessures. Elle se retirera du sport en septembre 2007, avant d’avoir eu 20 ans.

back to top