skip to content
Date
26 févr. 2010
Tags
Vancouver 2010 , Biathlon , Actu CIO , Norvège

Emil Hegle Svendsen a fait étalage de son talent

Le biathlon est un sport éprouvant, qui favorise souvent la résistance et l’endurance provenant de l’expérience. Pourtant, lorsque le Norvégien Emil Hegle Svendsen pose ses premiers jalons dans l’épreuve avec une sixième place à Turin 2006, il n'a que 20 ans, un âge plutôt jeune pour un biathlète. Là, à Vancouver, avec plus d’expérience et un certain nombre de victoires en Coupe du monde au compteur, il redescend dans l’arène olympique en tant que candidat solide à de multiples médailles.


Et il ne décevra pas. Svendsen entame son parcours par l'argent remporté dans le 10 km lors de la première journée du biathlon, en terminant derrière le Français Vincent Jay que personne n’attendait à pareille fête. Dans des conditions difficiles, de nombreux favoris sont sortis par la petite porte, mais Svendsen a fait étalage de son talent, de sa vitesse et de sa détermination pour remonter son retard après une échappée précoce.

Le meilleur est encore à venir. Svendsen manque à nouveau le podium tant au 12,5 km poursuite qu’au 15 km départ groupé, mais il va ensuite être l’auteur d’une superbe performance dans le 20 km individuel. Alors qu’il n’a manqué qu’une cible, Svendsen skie de manière exceptionnelle pour prendre la tête et la conserver jusqu’au bout. Le seul danger sérieux viendra du Biélorusse Sergey Novikov, qui réussit un sans-faute au pas de tir mais qui ne peut suivre le train d’enfer du Norvégien à skis, si bien qu’il terminera à près de 10 secondes derrière lui.

Il ne reste plus que le relais, dans lequel la Norvège aligne aussi le légendaire Ole Einar Bjørndalen, qui est à la poursuite de sa onzième médaille olympique. À l’issue du premier relais, c’est la Russie qui est aux commandes, mais son avance est infime sur le reste du peloton. Les choses sont plus claires après le deuxième passage, puisque la Norvège, la Suède et l’Autriche sont nettement détachées. Svendsen s’offre alors un troisième relais musclé, qui lui permet de placer son compatriote Bjørndalen sur les bons rails de la victoire.

Svendsen écumera encore les pistes après Vancouver, gagnant une kyrielle de victoires aux Championnats du monde et en Coupe du monde dans chacune des catégories du biathlon.

back to top