skip to content

Elis Wiklund mène un quadruplé suédois sur 50 km

Elis Wiklund IOC / RÜBELT, Lothar
Date
10 févr. 1936
Tags
Garmisch-Partenkirchen 1936, Ski, Suède

Le 50km, épreuve reine du ski de fond, est lancé à 8h02 le 15 février, sur une boucle partant du site du Kochelberg, arrivant au stade olympique et dont le point le plus haut est situé à 1115m d’altitude, avec un dénivelé de 380m. 36 concurrents représentant 11 nations sont au départ. Ils s’élancent par intervalles d’une minute. La température clémente (de 2 à 3 degrés) ainsi que la présence de glace sur certaines parties du parcours rendent la question du fartage difficile à résoudre. Or, les Suédois sont des maîtres dans ce domaine.

L’encadrement de l’équipe suédoise, non content d’appliquer la cire idéale sur les skis de ses athlètes, aligne dans ces Jeux une équipe de très haut niveau, avec les deux derniers champions du monde sur la distance Elis Wiklund (vainqueur à Sollefteå, Suède en 1934) et Nils Englund (sacré à Vyskoe Tatry Tchécoslovaquie en 1935), ainsi que le vice-champion olympique des Jeux de Lake Placid 1932, Axel Wikström. Hjalmar Bergström complète la formation scandinave.

Très vite dans cette épreuve, les Suédois sont aux commandes, signant les meilleurs temps à chacun des passages intermédiaires. Le dernier d’entre-eux à s’élancer, dossard n°37, est Elis Wiklund, qui peut donc contrôler les évènements et ne s’en prive pas. Très en jambes, il est en tête au bout de 13 kilomètres. Par la suite, le champion d’Ullånger sur la côte du golfe de Botnie garde un rythme puissant et régulier et ne cesse d’augmenter son avance… sur ses compatriotes.

Au fil des arrivées, Axel Wikström, dossard n°4, s’installe durablement à la première place du classement avec un temps de 3h33:20, Nils Englund, dossard n°15, se poste derrière lui à moins d’une minute (3h34:10), Hjalmar Bergström, dossard n°26, prend la 3e place provisoire en 3:35.50, avant que n’arrive le grand vainqueur, Elis Wiklund, qui en 3h30:11 bat Wikström de 3 minutes et 9 secondes pour remporter l’or et mener un historique 1-2-3-4 suédois. Le concurrent le plus proche de ce quatuor est le Finlandais Klaes Karppinen, 5e en 3h39:33.

Elis Wiklund est le 2e champion olympique suédois du 50km après Per-Erik Hedlund à Saint-Moritz en 1928. Il prend sa place dans l’histoire olympique de la discipline aux côtés de ses compatriotes médaillés d’or Nils Karlsson (Saint-Moritz 1948), Sixten Jernberg (Cortina d’Ampezzo 1956 et Innsbruck 1964), Thomas Wassberg (Sarajevo 1984) et Gunde Svan (Calgary 1988).

back to top En