skip to content
Getty Images
Femmes dans le sport

Égalité des sexes : mettre la communication au service de la sensibilisation du public

Le Comité International Olympique (CIO) teste actuellement un projet de directives pour une représentation équitable des femmes et des hommes athlètes dans tous les supports de communication. À cet égard, l'organisation apporte son soutien à la Journée mondiale de la radio qui met cette année l'accent sur l'égalité des sexes dans la diffusion sportive.

Les attitudes et les comportements sexistes peuvent être conscients ou inconscients. Un véritable changement ne pourra être obtenu qu'en sensibilisant à ce qui constitue un préjugé sexiste dans la représentation des femmes athlètes par rapport aux hommes athlètes, que ce soit à la télévision, dans la presse écrite, sur la Toile ou à la radio.

Alors que l'UNESCO célèbre aujourd'hui la Journée mondiale de la radio visant à sensibiliser davantage le public et les médias à l'importance de ce moyen de communication, l'organisation onusienne met cette année l'accent plus particulièrement sur l'égalité des sexes dans la diffusion sportive avec le thème "Radio et sport".  

Une priorité opportune alors qu'un projet pilote a été lancé pendant les Jeux Olympiques d'hiver à PyeongChang afin de sensibiliser davantage et faciliter une représentation équilibrée des hommes et des femmes dans la couverture sportive. Ce projet fait suite aux 25 recommandations approuvées la semaine passée par la commission exécutive du CIO et à une révision globale de la question de l'égalité des sexes au sein du Mouvement olympique. Éviter les préjugés et les stéréotypes sexistes est en effet l'une des actions clés préconisées par le groupe de travail en charge de l'égalité des sexes, placé sous la conduite de Marisol Casado, membre du CIO et présidente de l'Union internationale de triathlon.

Le CIO et les Services olympiques de radio-télévision (OBS) ont partagé un projet de directives avec leurs partenaires avant les Jeux afin d'étudier comment celles-ci peuvent être utilisées dans leurs propres activités. Ces directives ont été pensées pour sensibiliser à ce qui constitue un préjugé sexiste dans le domaine de la représentation (à savoir la manière dont les femmes et les hommes sont présentés et décrits). En donnant des exemples et en énonçant des principes, ces directives comprennent également des suggestions sur quelques meilleures pratiques afin de contribuer à une communication et à des reportages équitables ainsi que des suggestions quant à la manière dont les préjugés peuvent être surmontés dans tous les secteurs (presse écrite, numérique, radio et diffusion) pour parvenir à une pleine égalité entre les sexes.  

Il a été demandé aux partenaires du CIO et à OBS de donner leur avis et de formuler des commentaires à la fin des Jeux, lesquels seront utilisés pour finaliser un ensemble de directives sur la représentation des sexes qui pourront ensuite être communiquées au CIO, à ses partenaires et à travers le Mouvement olympique au sens large. En rédigeant ce document de manière collaborative et avec des commentaires de spécialistes dans divers domaines, l'objectif est de créer un document solide qui contribuera à faire avancer la question de l'égalité des sexes sur tous les supports.

Reconnaissant le rôle de la radio pour faire entendre la "voix" de l'égalité des sexes, le CIO avait attribué en 2016 à Dagim Zinabu Tekl le Trophée du CIO "Femme et Sport". Journaliste sportif éthiopien, ce dernier avait lancé une émission de radio qui avait pour ambition d'inspirer les femmes et les jeunes filles en les incitant à être plus actives dans le sport et à poursuivre leurs rêves. Cette émission de radio a montré que les femmes pouvaient participer au sport tout comme leurs homologues masculins. Motivé par sa profonde conviction que les médias sportifs sont un outil essentiel de transformation dans son pays et à l'échelle internationale, Dagim Zinabu Tekl avait concentré ses efforts sur cet aspect et ceux-ci se sont déjà révélés payants. Son émission de radio a effectivement depuis incité de nombreux clubs et fédérations à ouvrir leurs portes aux femmes pour que celles-ci pratiquent un sport et créé de nouvelles possibilités pour les femmes dans le sport. 

back to top En