skip to content
Date
05 août 1984
Tags
Los Angeles 1984

Ecaterina Szabo rebondit après sa défaite contre Mary Lou Retton

Demandez à n’importe quel passionné de sports un peu pointu quel fut l’athlète le plus performant des Jeux Olympiques de 1984 à Los Angeles, et il y a de fortes chances pour qu’il désigne tout naturellement le sprinter américain Carl Lewis.


Ce dernier a atteint, il est vrai, des sommets que peu d’autres athlètes ont approchés aux Jeux, mais la minuscule gymnaste roumaine Ecaterina Szabo lui a pourtant fait de l’ombre.

La Roumaine avait bénéficié d’une formation gymnique extrêmement rigoureuse sous la tutelle rigide de l’entraîneur Bela Karolyi et ce régime intensif commença à porter ses fruits aux Mondiaux 1983 de Budapest où elle gagna l’or au sol.

Une série de jolies performances lors des sélections et des épreuves de préparation préolympiques firent ensuite d’elle la grande favorite pour le titre olympique du concours général.

Elle rata cependant la prestigieuse épreuve à Los Angeles, en raison de l’inspiration de Mary Lou Retton, la favorite locale.

Le fait qu’elle ait été capable de se remotiver après une défaite aussi douloureuse en dit long sur la façon déterminée dont elle s’était entraînée et sur son degré de préparation à la plus grande compétition de sa discipline.

Mary Lou Retton avait fait chavirer les cœurs du pavillon Pauley, en plein centre de Los Angeles, lorsqu’elle était venue de nulle part pour sortir de son chapeau deux 10, la note parfaite, dans les dernières épreuves et coiffer Ecaterina Szabo d’à peine 0,05 point.

La Roumaine de 17 ans accusa le coup, mais elle utilisa cette défaite comme source de motivation pour affronter les compétitions restantes.

Elle décrocha ainsi l’or au saut de cheval devant Mary Lou Retton avant de partager la plus haute marche du podium de la poutre avec sa compatriote Simona Pauca, 19,8 points pour toutes les deux.

Au sol, Ecaterina Szabo se retrouva sous la pression : pour souffler la victoire à l’Américaine Julianne McNamara, il lui fallait en effet obtenir la note parfaite de 10.

Elle impressionna les juges avec une performance gracieuse et élégante tout en douceur, et récolta la note requise pour acquérir une nouvelle médaille d’or.

Enfin, avec ses partenaires Simona Pauca, Lavinia Agache, Laura Cutina, Cristina Grigoras, Mihaela Stanulet et Anca Zotta, elle remporta la médaille d’or par équipes avec une marge de moins d’un point.

Si elle avait entamé les Jeux en prenant un grand coup au moral, elle avait rebondi pour les terminer de façon incroyable : avec quatre médailles d’or et une d’argent, elle entra ainsi dans l’histoire comme l’une des plus grandes des Jeux Olympiques.

back to top