skip to content
Date
06 août 2012
Tags
Londres 2012 , Actu CIO , Basket

Drame avant la confrontation des quarts de finale - Londres 2012 - Basketball

C’est le 10e jour des Jeux et les équipes menant la danse dans le tournoi de basketball masculin s’échauffent déjà en vue des quarts de finale.

La journée avait rapidement pris une tournure dramatique, lorsque Patrick Millsmarquait à trois points au buzzer et que l’Australie arrachait une victoire 82-80 qui mettait fin à la série d’invincibilité de la Russie.

La Russie avait pris l’avantage pour la première fois depuis la moitié de l’ultime quart-temps grâce aux deux lancers-francs réussis par Vitaliy Fridzon, qui portait la marque à 80-79 pour son équipe avec 4,1 secondes à jouer.

L’entraîneur australien Brett Brown a alors mis en place une dernière action qui s’est avérée payante lorsque Joe Ingles a servi Mills au sommet de la raquette, ce dernier se chargeant d’inscrire les trois points de la victoire.

« Je me disais que si jamais j’étais en position ouverte, il fallait que je prenne le tir. Il restait très peu de temps, et j’ai été heureux que ce soit rentré » a dit Mills.

La Russie s’était déjà assurée de la première place du groupe, l’Australie savait qu’elle ne pourrait faire mieux que quatrième, et les deux équipes étaient qualifiées pour les quarts de finale.

Elles étaient rejointes par la Lituanie qui validait son ticket pour le grand huit après être venue à bout de la Tunisie.

Les Européens, qui ont toujours atteint le stade des demi-finales Olympiques depuis leur indépendance, y remportant trois médailles de bronze, sont passés près de l’élimination. La Tunisie a en effet mené durant la plus grande partie de la rencontre, ayant même plus de 10 points d’avance à la fin du troisième quart-temps.

Ils finissaient cependant par prendre l’avantage après une remarquable performance dans le quatrième quart-temps, passant un 33-9 aux Tunisiens lors des 12 dernières minutes.

Dans les autres rencontres, les favoris américains ont dû s’employer pour venir à bout de l’Argentine en seconde période, sur un score final de 126-97. Ils s’assuraient ainsi la première place du groupe A avec un bilan de cinq victoires et aucune défaite.

Au cours d’une première mi-temps palpitante, les Argentins rendaient coup pour coup aux Américains, n’étant mené que par 60 à 59 au repos.

Les Américains les surclassaient cependant 42-17 dans un troisième quart-temps incroyable, au cours duquel un Kevin Durant chaud bouillant marquait cinq fois à trois points, reculant de plus en plus derrière l’arc.

Les deux équipes écopaient de fautes techniques dans le quatrième quart-temps, mais les États-Unis se chargeaient de finir le travail.

Dans le groupe A, la France réussissait à contenir le retour de Nigérians très menaçants lors de la deuxième mi-temps, pour s’assurer une victoire 79-73 et la deuxième place finale du groupe.

Nicolas Batum marquait 23 points et Mickael Gelabale en ajoutait 11. Mais cela ne se passait pas exactement comme les Français l’auraient souhaité, avec un Tony Parker plutôt atone, et à l’inverse un Chamberlain Oguchi explosif marquant 35 points pour le Nigéria.

La Grande-Bretagne enregistrait sa première victoire dans une rencontre de Basket-ball aux Jeux Olympiques depuis 1948, en battant la Chine 90-58 dans la dernière rencontre du groupe B.

Dans le même temps, les Espagnols voyaient de nouveau leurs espoirs de médaille en prendre un coup, perdant le contrôle de la rencontre sur la fin et subissant une défaite 88-82 face au Brésil.

Numéros deux mondiaux et champions d’Europe, les Espagnols ont mené pendant pratiquement toute la rencontre, souvent par un écart à deux chiffres. Ils étaient encore devant 73-67 avec 5 minutes 43 secondes à jouer juste après que Pau Gasol ait réussi un lancer franc sur deux.

Mais assez rapidement, c’était au tour de Leandro Barbosa de faire le spectacle. Il prenait le match à son compte et menait les Sud-Américains à la victoire finale.

back to top