skip to content
© Getty Images

Doublé pour Rydzek à PyeongChang où le combiné nordique triomphe

L’Allemand Johannes Rydzek a réalisé un glorieux doublé au Centre Alpensia de PyeongChang, où il s’est imposé tant au tremplin normal qu’au grand tremplin les 4 et 5 février dans le cadre de la Coupe du monde FIS de combiné nordique. La compétition servait également d’épreuve test pour les Jeux Olympiques d’hiver de l’année prochaine.

Le premier jour, Rydzek a obtenu la 13e victoire de sa carrière en Coupe du monde dans l’épreuve individuelle du grand tremplin – 10 km où il a repoussé les assauts de son compatriote et champion olympique en titre du tremplin normal Eric Frenzel.

Rydzek a réalisé la deuxième performance au tremplin K140, grâce à un saut à 135,5 m qui lui a rapporté 132,6 points et une place de deuxième au classement provisoire, à 29 secondes de l’Autrichien Mario Seidl, auteur d’un saut à 136 m. L’Allemand a néanmoins signé un temps de 24:43.9 dans le 10 km, ce qui lui a permis de devancer de 20 secondes Seidl, chronométré en 25:32.9 en ski de fond.

PyeongChang 2018 © Getty Images

Grâce à cette victoire, Rydzek a pris la tête de la Coupe du monde devant son compatriote Eric Frenzel, en quête d’une cinquième victoire consécutive au classement général de la Coupe du monde. Frenzel a manqué le podium pour à peine cinq dixièmes après avoir été éjecté par un autre Allemand encore, Fabian Riessle, qui a signé un temps de 25:51.2.

« C’est bon d’être là », a déclaré Rydzek. « J’ai réalisé une superbe performance tant sur le tremplin que sur le parcours de ski de fond. Je suis heureux. »

Dans le même temps, Seidl était ravi de monter pour la première fois de sa carrière sur le podium : « Ça fait du bien. C’est la première fois que ça m’arrive et je suis donc très content. »

Les fans locaux étaient venus en masse assister à la première épreuve de Coupe du monde de combiné nordique organisée en République de Corée, offrant des encouragements particuliers à Park Je-un, unique représentant du pays et 31e de la compétition.

Photo-finish

Le lendemain, Rydzek a réédité son exploit en triomphant sur le tremplin normal. Il s’est imposé au terme d’un duel au couteau avec Frenzel dans la partie ski de fond. Il a fallu ainsi attendre la photo-finish pour départager les deux Allemands crédités du même temps de 26:14.0, avant que Rydzek ne soit désigné vainqueur.

Troisième en 26:33.0, Seidl a décroché pour sa part un second podium en autant de jours, après avoir remporté la partie saut à ski qui lui a permis de compter une avance de 35 secondes sur Frenzel. Seidl est retombé à 142 mètres, un saut énorme qui lui a rapporté 127,1 points. Dans le même temps, Frenzel a réussi un saut à 131,5 m, qui a rapporté 118,3 points au champion olympique individuel – tremplin normal de Sotchi 2014, mais Rydzek l’a rattrapé dans le parcours de ski, malgré son départ en sixième position. Rydzek a du même coup consolidé sa première place en Coupe du monde devant Frenzel, avec 1 390 points contre 1 274 à son rival.

PyeongChang 2018 © Getty Images

Pétri d’expérience, Frenzel n’a pas tari d’éloges sur le site de PyeongChang et indiqué qu’il avait grand espoir d’augmenter sa collection de titres olympiques l’an prochain. « Cet endroit possède un superbe tremplin qui est en bon état. Mon objectif est de remporter à nouveau l’or olympique ici l’an prochain. »

Il a également fait part de son espoir de voir le pays hôte adopter le combiné nordique après avoir assisté aux exploits de son seul représentant, Park Je-un, lors des compétitions du week-end.
« Le combiné nordique est un sport magnifique », a-t-il souligné. « Avec ses performances impressionnantes, il (Park) peut entraîner beaucoup plus de Coréens dans son sillage. Jusqu’à maintenant, il est le seul, mais je suis persuadé qu’on verra davantage de gens pratiquer ce sport en République de Corée. »
back to top En