skip to content
Date
22 août 2019
Tags
Actualités Olympiques, Tokyo 2020, Hockey
Tokyo 2020

Doublé pour l'Inde dans l'épreuve test de hockey sur gazon de Tokyo 2020

Les équipes indiennes de hockey sur gazon sont sur la bonne voie pour Tokyo 2020. Les hommes ont balayé la Nouvelle-Zélande 5-0 dans le stade de hockey Oi lors de l'épreuve test olympique après s'être inclinés face aux Black Sticks dans la phase des poules. Les femmes ont quant à elle pris leur revanche sur les Japonaises qui les avaient battues lors des Jeux asiatiques, s'imposant 2-1 pour ce doublé indien.

Un bon présage ?

La victoire, le dimanche, de la Nouvelle-Zélande sur l'Inde 2-1 a permis aux hommes de Darren Smith de décrocher leur ticket pour la finale. La formation indienne les a finalement rejoints après avoir battu le Japon 6-3 le mardi.

Getty Images "Shamsher Singh (2nd r) celebrates after putting India 2-0 up against New Zealand"


Désireux de prendre leur revanche, les hommes de Graham Reid ont attaqué dès le début, le capitaine Harmanpreet Singh transformant un corner pour ouvrir le score à la septième minute. Shamsher Singh a fait passer la marque à 2-0 à la 18e minute avant que trois buts supplémentaires inscrits en l'espace de cinq minutes ne scellent le résultat de la rencontre.

Nilakanta Sharma a tout d'abord marqué à la 22e minute, puis deux frappes rapprochées de Gursahibjit Singh et Mandeep Singh ont permis à l'Inde de mener 5-0 après 27 minutes de jeu seulement.

Les joueurs indiens ont réussi à ne pas encaisser le moindre but lors des deux dernières périodes, remportant une victoire qui a comblé de joie le double olympien Harmanpreet Singh.

Ainsi qu'il l'a confié à Olympic Channel : "C'était une très belle rencontre. La chance nous a souri dès le début et nous avons décidé de ne rien lâcher. Tous les joueurs ont fait un super boulot et c'est ce qui nous a permis de remporter la victoire. C'est important. Nous avons gagné la finale aujourd'hui, mais en ligue, nous nous étions inclinés face aux Néo-Zélandais. Nous sommes donc contents d'avoir bien joué en finale. C'est le signe que chacun a fait son travail." Dans le match pour la troisième place, le Japon a battu la Malaisie 6-1.

Espoir de médaille à Tokyo en 2020

Actuellement classée au cinquième rang mondial, l'Inde, sous la conduite de l'Australien Graham Reid, espère décrocher sa première médaille depuis quatre décennies aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. L'Australien a succédé à Harendra Singh en avril après que la formation indienne a été éliminée de la Coupe du monde en quarts de finale chez elle à Bhubaneswar.

Si l'Inde a huit médailles d'or olympiques à son actif, elle n'a pas fait mieux que cinquième depuis son titre de championne olympique aux Jeux de Moscou en 1980 et ne s'est même pas qualifiée pour ceux de Beijing en 2008.

Graham Reid est le huitième entraîneur en dix ans à tenter de ramener l'Inde au sommet du hockey mondial. Il a beaucoup à prouver depuis que l'équipe australienne, qui faisait figure de favorite, s'est inclinée face aux Pays-Bas en quarts de finale à Rio en 2016.

L'entraîneur a parlé de la nécessité pour l'Inde de s'endurcir sur le plan mental après avoir vu l'équipe s'effondrer face à la Malaisie en demi-finale des Jeux asiatiques l'année dernière, une victoire dans ce tournoi étant synonyme de place assurée pour Tokyo 2020.

À en juger par sa réaction face à la Nouvelle-Zélande, l'Inde semble sur la bonne voie et ainsi que l'a déclaré Harmanpreet Singh : "C'est une chance unique de jouer aux Jeux Olympiques. Nous travaillons très dur pour décrocher une médaille et je pense que cela portera ses fruits."

Regain de confiance

Dans la finale féminine, un corner tiré à la 33e minute par Lalremsiami a permis à la formation indienne de prendre définitivement le dessus sur les Japonaises. Navjot Kaur avait ouvert la marque pour l'Inde durant la première période, la Japonaise Minami Shimizu égalisant peu après.

Bien qu'ayant réussi plusieurs petits corners, le Japon n'a jamais pu revenir au score, l'entraîneur Anthony Farry ne tarissant pas d'éloges sur les vainqueurs.

"C'est toujours décevant de perdre en finale, a-t-il confié, mais les joueuses indiennes méritent toutes nos félicitations. Elles ont été les meilleures ce soir. Nous n'avons pas pu les rattraper. C'est décevant de perdre, mais lorsque vos adversaires jouent mieux que vous, c'est dans la logique des choses."

La joueuse indienne Monika Malik a déclaré que cette double victoire ne pouvait que susciter un regain de confiance au niveau national : "Les équipes masculine et féminine s'améliorent. Nous montrons ce dont nous sommes capables. Nous avons très bien joué ici. Prochaine étape : la qualification pour les Jeux Olympiques en novembre."

Concernant le site où l'Inde espère revenir l'année prochaine pour les Jeux, Monika a ajouté : "Le lieu est magnifique. Le public est exceptionnel. Lorsque nous avons marqué, les spectateurs nous ont même applaudies."

L'Australie s'est pour sa part défaite de la Chine 3 à 1 dans la rencontre pour la médaille de bronze de l'épreuve test de Tokyo 2020.

Testé et approuvé

La rencontre a mis fin à une semaine de tests sur le site de Tokyo 2020, lequel a reçu les éloges des personnes présentes, dont le président de la Fédération asiatique de hockey, Tayyab Ikram.

Ainsi que Tayyab Ikram, qui siège également à la commission exécutive de la Fédération Internationale de Hockey (FIH), l'a déclaré : "Cette épreuve nous a permis de procéder à toute une série de tests. Nous sommes extrêmement satisfaits de ce que nous avons vu. Nos quatre terrains seront prêts pour les Jeux. Nous avons une équipe compétente pour faire fonctionner ce site exceptionnel. En tant qu'expert, je pense pouvoir affirmer, sans risque de me tromper, que nous sommes sur la bonne voie.

La première chose que nous avons dû faire a été de trouver notre 'chez-nous' à Tokyo parce que nous n'avions pas d'installation de niveau international. Nous disposons certes d'une bonne base dans la capitale nippone, mais nous cherchions un lieu de niveau international avec des objectifs à long terme susceptibles d'être atteints de manière plus durable."

Quant au directeur général de la FIH, Thierry Weil, il a ajouté : "Le stade de hockey Oi est une installation remarquable qui dynamisera le développement du hockey au Japon."

back to top En