skip to content
Masterkova Svetlana Getty
Date
03 août 1996
Tags
Atlanta 1996 , Actu CIO , Athlétisme

Doublé mémorable en demi-fond pour Masterkova, la reine des retours gagnants


Le 800 m féminin à Atlanta est censé être le combat entre deux des athlètes les plus respectées au monde : la Cubaine Ana Quirot et la Mozambicaine Maria Mutola. Les deux femmes ont connu des difficultés personnelles et sportives. Victime d’un terrible accident de cuisine dans lequel elle perd son fœtus, Quirot se retrouve brûlée à 38 %. Mutola, quant à elle, a dû faire appel au programme de solidarité du Comité International Olympique pour financer ses entraînements. En arrivant à Atlanta, elles sont donc déterminées à s’imposer devant l’adversité.

C’est exactement ce qu’elles parviennent à faire et disputent une finale du 800 m haletante. Elles ne voient cependant pas venir la Russe Svetlana Masterkova, qui leur vole la vedette en finale. Née et élevée dans une bourgade de Sibérie, Masterkova fait parler d’elle pour la première fois en 1991, en établissant le record du monde du 800 m avant de disputer la finale des Championnats du Monde où elle ne termine que huitième. Sur le déclin, elle se consacre à sa vie de famille en ayant un bébé, mais vise les JO d’Atlanta pour faire son retour après plusieurs années d’absence sur la scène internationale.

À la suite d’un travail acharné pour retrouver son niveau, elle gagne le 800 m et le 1 500 m aux essais russes pour les Jeux Olympiques et se sent prête à concourir sur les deux fronts à Atlanta. Si Quirot et Mutola sont archifavorites dans le 800 m, la Russe les prend par surprise en finale de par son approche peu conventionnelle, faite d’accélérations et de rythme lent. Une stratégie qui déboussole ses concurrentes et qui lui permet de prendre le contrôle de la course. Dans les 100 derniers mètres, Masterkova n’est plus que poursuivie par Quirot, Mutola ayant décroché. La Russe donne alors un dernier coup d’accélérateur pour décrocher cette victoire surprise.

Une semaine plus tard, elle continue d’étonner en remportant le titre 1 500 m devant la Roumaine Gabriela Szabo. Elle tient son doublé de médailles en demi-fond. Un véritable exploit, surtout quand on sait que Masterkova n’a participé à pratiquement aucune course sur cette distance depuis sa jeunesse.

Elle poursuit sa belle carrière les années suivantes avec des titres aux Championnats d’Europe et du Monde, ainsi que des records du monde sur un mile et 1 000 m. Les blessures l’empêchent cependant d’être performante aux Jeux Olympiques de Sydney, en 2000. Masterkova prend alors sa retraite sportive, non sans avoir assuré sa place dans l’Histoire.

back to top En