skip to content
IOC/Arnaud Meylan
Date
16 nov. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Actu CIO

Donner la parole aux jeunes

Pour Runa Møller Tangstad, les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d’hiver de Lillehammer 2016 ont représenté une expérience inoubliable pour tous ceux qui y ont participé, des athlètes aux spectateurs en passant par les volontaires.

Mon cœur appartient au sport! Depuis que j’ai 6 ans, j’ai testé plein de sports que ce soit la gymnastique, la natation, le football ou encore la danse, la boxe et le handball.

Il y a deux ans, j’ai fondé avec un ami «Young Active», un club qui aide les jeunes à se mettre au sport dans notre ville. Bodybuilder ou accro à la télévision, cela nous est égal. Nous nous concentrons sur la notion de plaisir et la rencontre de nouvelles personnes et pas sur le fait de devenir le meilleur athlète du monde. Nos valeurs sont la joie de faire du sport, l’honnêteté, l’esprit d’équipe et une vie saine. Notre but est d’amener autant de jeunes que possible à une pratique sportive. 

Un jour, alors que j’étais en stage pour améliorer mes compétences d’entraîneur pour «Young Active», j’ai découvert les JOJ de Lillehammer 2016. C’est là que mon aventure a vraiment commencé. J’ai eu la chance d’être sélectionnée parmi 200 Norvégiens au sein du programme de «Jeunes dirigeants» qui permet non seulement de se former pour devenir volontaires durant les JOJ mais aussi pour contribuer au développement du sport dans nos collectivités respectives après les Jeux et pour acquérir des compétences qui nous permettront de poursuivre des carrières dans le sport. C’est à l’un de ces séminaires que j’ai été choisie par mes camarades jeunes dirigeants comme relayeuse lors la  cérémonie d’allumage de la flamme olympique de la jeunesse à Athènes. 

J’ai incontestablement mûri du fait de ces expériences et je peux désormais apprécier toutes les autres grandes choses que le sport permet d’obtenir. Runa Møller Tangstad Jeunes dirigeants, Norvège
L’expérience a été incroyable! J’ai pu me rendre compte combien cette flamme est symbolique, qu’elle représente paix et amitié et comment par le passé elle a permis de faire cesser des guerres pour permettre aux athlètes de participer aux Jeux. Depuis le relais de la flamme et ma participation aux JOJ, j’ai l’impression d’être une meilleure personne. J’ai incontestablement mûri du fait de ces expériences et je peux désormais apprécier toutes les autres grandes choses que le sport permet d’obtenir. Pas seulement les médailles. Tout le monde ne peut devenir un champion sur le terrain, mais tout le monde peut participer à la fête du sport que ce soit en tant que volontaire, dirigeant, entraîneur ou supporter. Il y a vraiment de la place pour tous dans le monde du sport.

Les JOJ sont désormais officiellement terminés et cela a été indescriptible! En tant que volontaire, j’ai rencontré des gens étonnants que ce soit au travail ou dans les rues. J’ai pu me rendre sur différents sites pour suivre des sports comme le hockey sur glace, le ski alpin, le ski de fond, le patinage artistique et sur piste courte. J’ai même eu la chance d’en essayer quelques-uns! Un jour, j’ai même pu voir la Norvège remporter l’or et l’argent en biathlon. Ce moment m’a remplie de larmes de joie et de bonheur. Durant les Jeux, les jeunes dirigeants ont pu rencontrer le président du CIO, Thomas Bach, et le prince héritier de Norvège pour discuter jeunesse et sport. Un autre jour, je me suis rendue à Gjøvik où j’ai passé du temps avec de jeunes réfugiés pour leur présenter le patinage de vitesse sur piste courte. Aucun n’avait patiné auparavant, mais très vite ils se sont tous familiarisés avec la glace! On s’est bien amusés et ils m’ont fait réaliser que même quand la vie n’est pas comme on aimerait, on peut tout de même en tirer le meilleur parti. 

Runa Møller Tangstad IOC/Arnaud Meylan

Après ces fabuleuses journées des JOJ, je sais désormais ce que je veux faire de ma vie. Je veux travailler dans le sport! J’ai vu comment il permet aux gens de créer des liens, comment il procure une échappatoire à ceux qui sont dans le besoin et à quel point il  est important pour un mode de vie sain.

Lillehammer était remplie de rires, de sourires et de larmes, preuves que partager un intérêt commun nous lie. J’ai eu l’honneur de prendre la parole lors de la cérémonie de clôture et cela a été fantastique de constater la grande amitié qui s’était créée entre des gens venus de plus de 70 pays – athlètes, volontaires et supporters, tous rassemblés. À nous tous, nous avons formé une équipe formidable et nous nous souviendrons des JOJ avec nostalgie. À présent, j’attends les prochains Jeux avec impatience. J’espère vous y revoir tous. 

Aller au-delà. Créer demain!


Runa Møller Tangstad est de Brønnøysund en Norvège septentrionale. Elle faisait partie du programme des «Jeunes dirigeants» de Lillehammer 2016.

back to top En