skip to content
Getty Images
Date
26 avr. 2016
Tags
Actu CIO , Rio 2016 , Trampoline

Dong Dong à Rio 2016 pour défendre son titre en trampoline


Présent sur tous les podiums du trampoline, aux Jeux et aux championnats du monde depuis 2007, Dong Dong est le champion olympique en titre après sa victoire étincelante à Londres en 2012. Son rythme n’a pas baissé depuis. Il faudra compter sur lui à Rio !

Comme il l’a raconté, Dong Dong avait fait trois vœux au soir du nouvel an 2012 : « Aller à Londres, gagner la médaille d’or, la rapporter à la maison ». L’enfant de Zhengzhou, né le 13 avril 1989, se présente sur le trampoline de la North Greenwich Arena le 3 août 2012 en tant que double champion du monde individuel (2009 à Saint-Petersbourg et 2010 à Metz), décidé à faire mieux qu’à Beijing en 2008 où il avait pris la médaille de bronze dans un mouchoir de poche, avec seulement 4/10e de points le séparant du premier, son compatriote Lu Chunlong.

Dong Dong eyes repeat trampoline gold at Rio 2016 Getty Images

A Londres, Dong Dong commence par prendre la première place des qualifications, devant le Russe Dmitry Ushakov et le champion olympique en titre Lu Chunlong. Dans la foulée, en finale, il réalise une prestation étincelante qui soulève des « ooooh ! » dans le public, multipliant les difficultés d’une amplitude exceptionnelle, et s’attribuant des points supplémentaires avec un nouvel élément de jugement : le temps passé dans les airs, dans son cas supérieur à 18 secondes. Sans oublier un « atterrissage » absolument parfait. Sur les deux notes de difficulté et d’exécution, il devance largement ses rivaux, pour accomplir ses vœux avec un total de 62.990 et une avance considérable : plus d’un point devant Ushakov (61.769) et Lu (61.319).

« J’attendais tellement cette compétition ! » dit Dong à chaud, dans une Arena chauffée à blanc par ses supporters qui chantent son nom en agitant des drapeaux chinois. « Je ne pense pas qu’il s’agit d’un résultat, mais d’une étape dans la vie. Il ne faut pas juger les gens sur la victoire ou la défaite. C’était mon plus grand rêve, je suis tellement heureux ! ». Dmitry Ushakov, médaillé d’argent, reconnait la supériorité du vainqueur : « Il était vraiment le plus fort en finale ».

« Le moment le plus important est passé, et je dois maintenant me préparer pour les nouveaux défis à venir », dit encore Dong, « Peu importe de gagner ou de perdre, le plus important dans la vie est de profiter de ce que l’on a. »

Abonné aux podiums dans toutes les épreuves du trampoline

Dong Dong commence à pratiquer la gymnastique à l’âge de cinq ans. Il se tourne en 2002 vers le trampoline sur les conseils de ses entraîneurs, effectuant ses débuts internationaux avec l’équipe de Chine dès 2006. L’année suivante, lors des Mondiaux FIG de Québec (Canada), il remporte sa première médaille d’or dans la compétition par équipes et termine médaillé d’argent en individuel. En 2009 à Saint-Petersbourg (Russie), il est champion du monde individuel et à nouveau par équipes. En 2010 à Metz (France) il conserve son titre et s’impose en trampoline synchronisé avec Tu Xiao. En 2011 à Birmingham (Royaume-Uni), il est médaillé dans toutes les épreuves du programme : argent par équipes, ainsi qu’en individuel et or en « synchro », toujours avec Tu Xiao. Puis vient le spectaculaire triomphe olympique londonien 2012.

Dong Dong eyes repeat trampoline gold at Rio 2016 Getty Images

Depuis lors, Dong Dong n’a pas ralenti son rythme. Poursuivant l’objectif d’arriver au top à Rio pour défendre sa couronne, il remporte un 3e titre mondial individuel à Sofia (Bulgarie) en 2013, il s’adjuge avec Tu Xiao deux nouvelles médailles d’or en trampoline synchronisé (2014 à Daytona Beach aux USA et 2015 à Odense au Danemark), il est encore médaillé d’argent individuel derrière son partenaire du trampoline synchronisé à Daytona Beach. Son total de médailles planétaires se monte désormais à quatorze, dont dix en or.

Depuis 2007, Dong Dong n’a en fait jamais quitté les podiums, aux Jeux et aux Mondiaux. Il dit que le plus grand moment de sa carrière a été son titre olympique londonien, et fera tout pour vivre à nouveau de grandes émotions le 8 août 2016 dans l’Arène Olympique de Rio.

back to top En