skip to content
Date
17 sept. 2000
Tags
Sydney 2000

Dolan rebondit avec brio vers l'or du 400 m 4 nages

À Atlanta 1996, Tom Dolan a gagné l’or lors d’une finale du 400 m 4 nages haletante. Depuis, sa forme est restée quasiment intacte. Durant les trois années et demie qui ont suivi ces Jeux, il n’a pas perdu une seule course, jusqu’à ce que son compatriote Tom Wilkens le devance en mars 2000.


Cette défaite va provoquer un grand chambardement. Aux sélections américaines, il tombe malade et il est obligé de nager avec de la fièvre et sous antibiotiques. À la lutte et visiblement affaibli, Dolan doit puiser dans ses ultimes ressources pour se propulser aux avant-postes et se qualifier pour Sydney. Mais cela s’est joué à peu.

Dès le début des Jeux, il est poursuivi par la malchance. Dolan souffre d’asthme et, le jour de la finale du 400m 4 nages, il est essoufflé et doit aller chercher de l’aide au centre médical du village des athlètes. Il est placé sous une tente à oxygène et y reste plus d’une heure pour récupérer, avant de se sentir suffisamment bien pour concourir. Mais même en arrivant à la piscine, il ne sent toujours pas complètement à l’aise.

Et pourtant… Dès qu’il plonge dans l’eau, tous ses troubles semblent s’évanouir. Il démarre fort et se porte ensuite en tête durant la dernière longueur couverte en dos. À partir de là, personne ne peut plus l’arrêter. Il se détache inexorablement de ses poursuivants. Bientôt la seule question qui est sur toutes les lèvres n’est pas s’il va gagner, mais s’il va battre son propre record du monde. En touchant le mur en 4’11’’76, il y répond de manière affirmative en pulvérisant ce record, terminant avec une avance énorme de 2’’47 sur son coéquipier Erik Vendt.

Il gagnera également la médaille d’argent dans le 200 m 4 nages, ultime récompense de sa carrière olympique.

back to top