skip to content

Dix ans après : les meilleurs souvenirs des athlètes de Singapour 2010

Getty Images
Date
17 août 2020
Tags
Actualités Olympiques, JOJ, Singapour 2010
Alors que nous célébrons le 10e anniversaire des premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse, certains des athlètes ayant participé à cette première édition en 2010 à Singapour partagent leurs meilleurs souvenirs des JOJ.

Rose Keddell

Nouvelle-Zélande, hockey

"C'est tellement amusant de regarder derrière soi, et je n'arrive toujours pas à croire que j'ai vraiment fait partie de l'équipe, mais je regarde en arrière avec de si bons souvenirs de cette expérience. C'était un événement fantastique et nous y avons décroché la médaille de bronze, ce qui était vraiment palpitant. Je me souviens que lorsque nous avons gagné, nous nous sommes toutes rassemblées en cercle et nous étions toutes en larmes, tellement émues et heureuses." 

YOG Singapore Getty Images
Judith Sievers

Allemagne, aviron

"J'ai pu rencontrer des athlètes du monde entier. La vie au village olympique de la jeunesse était particulièrement intéressante car j'en ai appris beaucoup sur les différents sports, les différents pays et les différentes cultures."

Stephanie Lovell

Sainte-Lucie, voile

"Quand je suis arrivée là-bas, c'était pour moi si différent. Il y avait tant d'athlètes et c'était si grand. Venir d'une si petite île pour aller à quelque chose d'aussi vaste m'a vraiment ouvert les yeux. J'ai tellement aimé que je me suis dit : "Je ne peux pas m'arrêter là, je veux vraiment aller aux Jeux Olympiques et faire connaître mon pays".

Getty Images
Yuka Sato

Japon, triathlon

"Le fait de remporter la toute première médaille d'or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse et de voir tout le monde célébrer cette performance a été une formidable expérience pour moi".

 
Jess Fox

Australie, canoë-kayak

“Singapour 2010 a été une expérience totalement nouvelle. Il s'agissait évidemment des premiers JOJ et personne ne savait vraiment à quoi s'attendre. Quand nous sommes arrivés là-bas, c'était incroyable. Le village des athlètes était énorme et toute l'organisation était réglo ; c'était de véritables Jeux Olympiques, ou à peu près. J'ai aimé l'expérience – c'était nouveau et nous apprenions énormément alors que nous découvrions tout au fur et à mesure. J'ai adoré le village des cultures du monde, lequel présentait tous les pays du monde. Vous alliez là-bas, vous en appreniez un peu sur la culture et l'histoire d'un pays et c'était vraiment intéressant. J'avais 16 ans à l'époque et j'avais le sentiment d'avoir déjà pas mal voyagé mais il y avait des pays dont je n'avais jamais entendu parler, et encore moins que j'avais visités. C'était également super de rencontrer des athlètes de tous ces pays et de découvrir leurs histoires, leurs modes de vie, cela a été une vraie révélation !"

Angelica Bengtsson

Suède, athlétisme

“C'était vraiment motivant de voir les anneaux olympiques dans le stade pendant la compétition.”

Qiu Bo

Chine, plongeon

"C'était mon premier grand événement multisports international. C'était différent des championnats du monde et de la Coupe du monde de la FINA. C'était ma première grande victoire de ma carrière. C'est inoubliable. J'étais très heureux et excité lorsque j'ai remporté les médailles d'or du tremplin et du haut vol à Singapour. Une  compétition où il y avait plus d'amitié, de communication et d'apprentissage mutuel par rapport à toutes les autres. C'était comme une grande fête ou un carnaval".

YOG Singapore Getty Images
Emma McKeon

Australie, natation 

"C'était mon premier événement international, donc j'étais plutôt emballée d'y aller. Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre, car je n'avais jamais assisté à un tel événement auparavant. J'avais 15 ans quand j'y suis allée, et nous courions partout à travers le village en essayant de tout faire parce que tout était si nouveau pour nous et que nous voulions tout essayer et participer à tout. C'était vraiment passionnant. Nos entraîneurs n'arrêtaient pas de nous dire : N'essayez pas de tout faire le premier jour, vous pouvez en faire un peu tout du long, vous ne voulez quand même pas gaspiller toute votre énergie !".

Singapore 2010 Getty Images
Jacko Gill

Nouvelle Zélande, athlétisme

"Il y avait une franche camaraderie entre les athlètes là-bas ; nous nous sommes bien amusés. J'ai adoré. Toute cette expérience m'a donné envie d'aller plus loin. Je crois que c'est là qu'est née ma passion. Partir à l'étranger et rencontrer des athlètes qui voyaient les choses comme moi et avaient eux aussi envie de réussir a été très constructif. C'était motivant et cela m'a incontestablement aidé à me qualifier pour les Jeux Olympiques. Mon meilleur souvenir est sans hésitation le haka effectué par le reste de la délégation néo-zélandaise."

Alexander Massialas

USA, escrime

"Singapour a été pour moi extraordinaire car cela m'a permis de connaître ce à quoi ressemblent les Jeux et l'esprit de l'événement. L'aspect compétition était très similaire à nos championnats du monde cadets, mais le côté social de l'événement – se trouver dans un village d'athlètes pour la première fois, rencontrer d'autres jeunes de différents pays et différents sports - a été une expérience incroyable et m'a préparé à ce que je suis devenu aujourd'hui. Singapour m'a vraiment permis de m'habituer à l'ambiance des Jeux Olympiques et au côté social de l'événement, en rencontrant des athlètes du monde entier".

YOG Singapore Getty Images
Kim Jang-mi

République de Corée, tir 

"J'ai remporté la médaille d'or aux premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse, et c'était aussi ma première victoire à une compétition internationale de tir. Cela m'a apporté une grande fierté et m'a donné beaucoup de confiance. Mais pour moi, l'aspect le plus mémorable, ce sont les volontaires. Les volontaires coréens ont été très amicaux et serviables envers nos tireurs, mais les volontaires locaux à Singapour ont également été formidables - ils étaient vraiment à tout moment à notre service et nous ont beaucoup aidés. Je crois que l'objectif principal des JOJ est de réunir les athlètes du monde entier. Et cela a assurément été le cas - beaucoup d'entre nous se sont fait de bons amis en très peu de temps, indépendamment de la nationalité et de la culture. L'ambiance dans le village des athlètes, c'était comme une fête ! Il y avait beaucoup de choses à faire pour se divertir et de cérémonies auxquelles assister. Nous avons eu beaucoup de plaisir à jouer et à discuter ensemble. Un moment de Singapour 2010 dont je me souviens très bien est celui où un jeune garçon [Denys Kushnirov d'Ukraine] a remporté la médaille d'or au pistolet. Il a bondi sur le podium avec un immense sourire sur le visage. Je l'ai retrouvé à Londres en 2012".

back to top En