skip to content
2018 Getty Images
Date
11 févr. 2018
Tags
Actualités Olympiques, PyeongChang 2018
PyeongChang 2018

Dimanche 11 février. Au programme aujourd'hui

Les premières médailles des XXIIIes Jeux d'hiver ont été attribuées hier en biathlon et ski de fond. Aujourd'hui, les meilleurs athlètes vont connaître la joie des podiums dans pas moins de six épreuves en biathlon, ski de fond, ski acrobatique, snowboard, patinage de vitesse et luge.


Getty Images
Snowboard slopestyle : hommes et femmes, à 10h00 et à 13h30 locales

Les 12 concurrents qui disputent la finale, les meilleurs des qualifications ayant gagné leur place directement, les autres étant passés par un tour supplémentaire (les "demi-finales") disposent de deux runs pour montrer aux juges ce qu'ils savent faire, sur les rails et les trois tremplins, la meilleure note étant retenue pour déterminer les podiums. Ce sont les hommes qui ouvrent dans la matinée sur le parcours du Bokwang Phoenix Park, pour la 2e apparition du slopestyle aux Jeux Olympiques d'hiver. Les femmes disputent leurs qualifications dans l'après-midi pour une finale qui a lieu le lendemain. Les passerelles entre le slopestyle et la nouvelle épreuve olympique du Big Air snowboard sont nombreuses, et il ne sera pas étonnant de retrouver plusieurs concurrents, et pourquoi pas les médaillés de cette épreuve, sur la grande rampe d'Alpensia en clôture du programme les 23 (femmes) et 24 février (hommes).

Getty Images
Ski de fond : skiathlon 15 + 15 km à 15h15 locales

Comme pour les femmes, mais sur une distance plus longue, l'épreuve consiste en quatre boucles de 3,84 km en style classique, un "passage au stand" pour changer de skis le plus prestement possible, avant d'enchaîner avec 3,77 km en style libre, ou "pas de patineur" sur le circuit de ski de fond d'Alpensia, qui comprend 138 m en montée sur le premier parcours, et 151 m sur le second, la course durant environ 1 heure et 18 minutes pour les plus rapides. Qui seront les fondeurs les plus en forme du moment ? Suspense...

Getty Images
Patinage de vitesse, 5.000 m hommes à 16h00 locales 

Douze tours et demi de l'anneau de 400 m de Gangneung sont à parcourir en paires et le chronomètre détermine le podium. L'épreuve à Sotchi en 2014 avait donné lieu à un triplé néerlandais, le vainqueur Sven Kramer s'imposant en 6.10:76 à la moyenne de 48,6 km/h. Kramer a continué à dominer la distance à l'approche des Jeux, terminant l'année 2017 invaincu en Coupe du monde. Mais ses coéquipiers "Oranje" et notamment aussi les concurrents de la République de Corée qui évoluent devant leur public, ainsi que le Canadien Ted-Jan Bloemen qui n'est jamais loin, ont bien l'intention de lui donner du fil à retordre.

Getty Images
Luge hommes : manches 3 et 4 à 18h50 locales

Les deux premières manches ont été disputées hier. La piste de glace du centre de glisse d'Alpensia est encore à dévaler deux fois avant que l'on ne connaisse le vainqueur de la compétition. Le double tenant du titre 2010 et 2014 est l'Allemand Felix Loch qui est ici en lice pour réaliser un triplé exceptionnel.

Getty Images
Ski acrobatique : bosses femmes, à 19h30 et à 21h00 locales

Et voilà la finale en trois parties de la compétition féminine de bosses, les dix meilleures du premier tour qualificatif, plus les dix meilleures étant passées par un tour supplémentaire le 9 février s'affrontent sur un run dans la première partie de la finale. Douze se qualifient pour la deuxième partie, repartent sur un run... et les six meilleures accèdent au moment de vérité, la troisième partie de la finale qui débouchera sur le podium. Les juges notent la qualité des virages sur les bosses, les sauts, et le chronomètre détermine qui sont les plus rapides. L'ensemble détermine le nombre de points attribués à chaque finaliste. Les sœurs canadiennes Justine et Chloé Dufour-Lapointe avaient réalisé un doublé mémorable à Sotchi 2014. Et elles se sont maintenues au sommet depuis lors. La compétition reste toutefois très ouverte !

Getty Images
Biathlon : sprint 10 km hommes à 20h15 locales

Comme pour les femmes, qui se sont mesurées la veille, le sprint est la plus courte épreuve du biathlon, avec deux passages au stand de tir (couché puis debout), chaque cible manquée entraînant un tour de pénalité de 150 m. Le résultat de la course détermine l'ordre de départ de la poursuite avec les écarts conservés, le vainqueur du sprint partant à l'avant. De par sa nervosité, l'épreuve peut basculer sur un ou deux tirs manqués mais les principaux favoris sont rarement pris en défaut. Le Français Martin Fourcade est l'homme à battre et les biathlètes norvégiens et allemands, notamment, sont ses principaux rivaux.

Getty Images
Et sur les autres terrains des Jeux...

Suite de l'épreuve par équipes du patinage artistique avec les programmes courts de la danse sur glace et des femmes, ainsi que le programme libre des couples dans la compétition qui a démarré le 9 février et qui s'achèvera demain avec les libres des hommes, des femmes et de la danse sur glace. 
Deux sessions pour la nouvelle épreuve du double mixte en curling : la 7e du premier tour ("Round Robin 7") où les huit équipes en lice au départ s'affrontent une dernière fois, avant en soirée, le "Tie Breaker" pour éventuellement départager les formations à égalité de points en vue de l'accession aux demi-finales. 
D’autres matches du tournoi de hockey féminin. 


back to top En