skip to content
Date
19 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Athlétisme , Tadjikistan

Dilshod Nazarov ouvre le compteur du Tadjikistan au lancer du marteau!

Dilshod Nazarov a offert au Tadjikistan la première médaille d'or olympique de son histoire en remportant vendredi l'épreuve du lancer du marteau au stade olympique.


Avec un meilleur lancer à 78,68 m à sa 4e tentative, auteur de quatre essais à plus de 77 m, Nazarov a devancé sur le podium le Biélorusse Ivan Tikhon, 2e avec 77,79 m à son 5e essai également, et le Polonais Wojcieh Nowicki 3e avec 77,73 m à son 6e et dernier essai, déjà médaillé de bronze des Mondiaux 2015 et qui offre à la Pologne sa deuxième médaille en marteau à Rio après l'or d'Anita Wlodarczyk chez les dames avec un jet à 83,29 m, record du monde.

Getty Images

Dilshod Nazarov, 34 ans, vice-champion du monde à Beijing l'an dernier, avait pris la 10e place aux Jeux de Londres en 2012. Il était le porte-drapeau de la délégation tadjike en 2008 à Beijing où il s’était classé 11e. Le Polonais Pawel Fajdek, double champion du monde 2013 et 2015 et qui était invaincu depuis mars 2015, n'avait pas réussi à se qualifier pour la finale.

« La réaction au Tadjikistan, ça va être dur à imaginer » a dit Dilshod Nazarov. « J'ai reçu des centaines, voire des milliers de « Like » sur mon compte Facebook, je crois que tout le pays était derrière moi cette nuit ! La chaleur de Rio n'a pas été un problème, car c'est la même chose dans mon pays alors c'est normal pour moi. » Nazarov a connu une enfance pour le moins agitée; « et je pense que cela m’a rendu plus fort. C’était mon rêve de jeunesse de gagner une médaille d’or, et malgré tout, j’ai accompli ma tâche ! ».

« Je veux remercier tout mes fans, et ceux de l’athlétisme et du sport dans mon pays pour m’avoir donné l’opportunité de me préparer pour les Jeux depuis un an et demi, » a dit le lanceur biélorusse Ivan Tikhon âgé de 40 ans. « Je veux les remercier pour cette médaille, peut-être en attendaient ils plus de mois, mais la médaille d’argent est une grande médaille, et il faut s’en contenter. Mes adversaires sont de très forts athlètes, et je les respecte. Ils sont ma famille, mes collègues, mes opposants. Il faut tous les respecter et les aimer. »

Getty Images

Wojcieh Nowicki était arrivé en finale fort du meilleur lancer des qualifications avec 77,64m le 17 août. « J’ai été très déçu de ma compétition, parce qu’au début, j’étais vraiment, vraiment nerveux. Mais je suis le médaillé de bronze, et c’est tout ce que je peux dire »

back to top En