skip to content
Date
11 juin 2008
Tags
Actu CIO

Diego Hypólito, l’acrobate des tapis


"Je peux dire que Diego est né pour être un champion; il a l’âme d’un champion", indique Renato Araujo, entraîneur de Diego Hypólito, ce Brésilien de 23 ans qui est à présent double champion du monde aux exercices au sol. Il est difficile de dire ce qui fait l’âme d’un champion, mais dans le cas de Diego, il semble que c’est à la fois la volonté de vaincre l’adversité et de montrer de nouvelles voies – avec une sœur aînée championne de gymnastique comme source d’inspiration.




"Très déterminé"
Né et élevé dans la ville industrielle de Santo André, près de São Paulo, Diego avait huit ans lorsqu’il s’est installé avec sa famille à Rio de Janeiro et qu’il a commencé à travailler avec Araujo. "Il a toujours été quelqu’un de très déterminé, toujours de bonne humeur", poursuit son entraîneur. "Il est généreux aussi. Ses parents n’avaient pas une bonne situation financière lorsqu’il était petit, mais grâce à leurs talents de gymnastes, Diego et Daniele ont pu aider la famille."




Premier titre mondial
Daniele fut la première Brésilienne à remporter une médaille aux championnats du monde, terminant deuxième aux exercices au sol en 2001, l’année où Diego est devenu champion national junior au concours général. Ce dernier participa aux championnats du monde l’année suivante, mais dut attendre 2005 avant de remporter le premier de ses deux titres mondiaux. Il fut alors le premier Brésilien à décrocher une médaille à cet événement mondial.




Un exercice plein d’exubérance
Il faillit défendre son titre avec succès l’année suivante, mais il perdit face au Roumain Marian Dragulescu d’à peine 0,100 point. Puis il se rattrapa en 2007 grâce à un exercice plein d’exubérance avec des acrobaties complexes qui lui valurent 16,150 points et une deuxième médaille d’or. "Je suis très heureux car ces championnats du monde ont lieu avant les Jeux Olympiques", avait déclaré Diego à l’époque. "Cela me met en confiance. Je sais que je peux terminer premier la prochaine fois."




Contretemps
Jusqu’ici, l’année 2008 ne lui a pourtant pas été favorable. Opéré d’une rupture du ménisque droit en mars, terrassé par la fièvre de dengue qui toucha le Brésil en avril, il s’est heureusement remis au bout de quelques jours. Seul le temps nous dira si ces contretemps à quelques mois des Jeux auront un effet sur Diego, mais pour l’instant, son âme de champion reste intacte.
Tags Actu CIO
back to top