skip to content
IOC

Deux millièmes entre Larsson et McKee au 400m 4 nages !

Une des raisons pour lesquelles les courses des Jeux Olympiques nous attirent comme des aimants, c’est qu’elles sont toujours serrées : nous savons que les meilleurs athlètes du monde seront au coude-à-coude et que la victoire et la défaite se joueront à un cheveu.

Or, de toutes les courses très disputées, le médaillé d’argent le plus malchanceux est certainement l’Américain Tim McKee. Tout au long de sa carrière olympique, ce dernier remporta trois médailles olympiques, toutes en argent, mais celle qui fut le plus près d’être en or date de Munich où la victoire lui échappa de la manière la plus retentissante qui soit.

Cela se produisit dans l’épreuve du 400m quatre nages individuel où il était opposé au Suédois Gunnar Larsson.

Tous deux avaient enregistré un chrono olympique record de 4 min. 31 s. 98, et tout le monde pensait qu’on annoncerait une égalité de classement et que les deux nageurs se verraient décerner l’or. Cependant, après un temps de consultation d’environ huit minutes, les juges décrétèrent qu’ils utiliseraient le chronométrage au millième de seconde.

C’est sur cette base que le Suédois fut proclamé vainqueur pour 0,002 secondes, l’Américain ayant été en retard de deux millièmes de seconde en finissant avec le temps de 4 min. 31 s. 983 par rapport à 4 min. 31 s. 981.

Cette décision suscita la polémique et amena des changements dans le sport. Ainsi, le règlement fut modifié de manière à ce que l’égalité soit déclarée entre des athlètes ayant obtenu le même temps chronométré au centième de seconde. Mais le changement intervenait trop tard pour McKee que ses amis prirent l’habitude de surnommer « McKee en argent ».

Quatre jours plus tard, les deux nageurs se retrouvèrent en compétition pour la finale du 200m quatre nages individuel. Larsson remporta à nouveau la course, mais sans polémique cette fois puisqu’il bénéficiait d’une avance de plus d’une seconde et en profita pour établir un nouveau record du monde.

Ce sera la dernière compétition olympique de celui-ci après celle des Jeux de 1968. Quant à Tim McKee, on le retrouva quatre ans plus tard où il disputa une nouvelle fois le 400m quatre nages individuel. Larsson n’était plus là pour lui barrer la route mais il céda la place à Rod Strachan qui décrocha la médaille d’or, laissant à McKee sa troisième médaille d’argent.

Ce dernier mit ensuite un terme à sa carrière de nageur pour travailler dans le marketing. Plus tard cependant, il laissa tomba ce travail bien rémunéré pour se satisfaire de moins et retourner dans le milieu aquatique. Non pas comme athlète mais comme maître-nageur à Miami Beach.

back to top En