skip to content
Date
22 juil. 2009
Tags
Actualités Olympiques

Deux médailles d’or pour le Nid d’oiseau de Beijing


Près d’un an après l’événement, les médailles continuent de tomber pour les Jeux de Beijing. Trois des installations olympiques ultramodernes ont reçu deux médailles d’or et une médaille de bronze par le jury du prix CIO/IAKS 2009 (IAKS: Association internationale des équipements de sport et de loisirs), ainsi que deux distinctions du Comité International Paralympique (IPC)/IAKS. Le grand gagnant est le stade olympique de Beijing, mondialement connu sous le nom de “Nid d’oiseau”, qui a remporté la médaille d’or dans la catégorie “stades” et un prix spécial IPC/IAKS distinguant des équipements de sport accessibles aux personnes à mobilité réduite. Le Centre aquatique national, connu également sous le nom de "Cube d’eau", remporte la deuxième médaille d’or et le Centre de tennis du parc olympique de Beijing la médaille de bronze.
 
Créer un héritage environnemental durable
L’architecture contribue au succès des Jeux Olympiques et, par extension, à la création d’un héritage durable sur les plans sportif, urbain et culturel qui profite à la communauté, la ville, la région, le pays hôte et, dans l’idéal, à d’autres pays. Un rapport établi par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) intitulé   “Beijing 2008 Olympic Games – Final Environmental Assessment” (Jeux Olympiques de 2008 à Beijing – Évaluation environnementale finale) conclut que les Jeux de Beijing auront marqué un pas en avant dans le registre des grandes  manifestations sportives organisées dans le respect de l’environnement. Les Jeux de Beijing ont élevé le niveau en intégrant la durabilité dans les principes de planification, de conception et de construction des installations olympiques. Dans le cadre de son étroit partenariat avec le PNUE, Beijing a respecté son engagement d'organiser des Jeux verts en mettant en place des politiques et technologies propres, en contribuant à la protection de la couche d'ozone et en sensibilisant la population à l'environnement, pour ne citer que quelques-unes des mesures prises à cette occasion. Le rapport du PNUE relève également que les Jeux Olympiques auront accéléré l’introduction de solutions éco-énergétiques à Beijing et ajoute que l’illustration des meilleures pratiques dans le domaine des énergies propres et des économies d’énergie servira de modèle aux organisateurs de grands rassemblements de ce type.
 
Le sport, une source d’inspiration pour l’architecture
En dehors de la compétition proprement dite et des exploits des athlètes, le sport peut également être le théâtre de l’ingéniosité et de la créativité humaine. De magnifiques exemples de sites olympiques viennent démontrer que le sport peut inspirer les architectes avec pour résultat des constructions fascinantes où l’innovation technique rencontre l’imagination créative. De fait, les installations sportives ne sont plus juste des points de repère dans une ville mais deviennent aussi des lieux historiques, de véritables œuvres d’art que l’on peut visiter et dont les noms sont connus du monde entier grâce au génie de l’architecte et des ingénieurs qui les ont conçues. Beijing a pris bien soin de choisir des projets spectaculaires qui deviendraient sans aucun doute des icônes de l’architecture internationale, tels le Nid d’oiseau et le Centre aquatique.
 
Participation record  
Le prix CIO/IAKS est le seul prix international d’architecture distinguant des équipements de sport et de loisirs. Après 20 ans d’existence, ce concours établit en 2009 un nouveau record de participation, avec 117 équipes de maîtres d’œuvre et de bureaux d’étude provenant de 26 pays. Preuve qu’il est possible de construire des installations sportives de qualité, aptes de surcroît à redynamiser et développer le sport et les activités de loisirs dans le monde. Cela souligne en outre l’importance des installations sportives et récréatives pour le bien-être, la santé et l’éducation, et rappelle la nécessité d’offrir la meilleure infrastructure au milieu sportif. Au concours pour l’obtention du prix spécial IPC/IAKS, 54 réalisations  ont été présentées – également un nouveau record. Le jury international était composé, en dehors de représentants de l’IAKS, d’architectes, d’ingénieurs, de paysagistes et de scientifiques du sport, et on citera notamment le membre du CIO Ching-Kuo Wu, architecte de formation.
 
Nouvelles sur le même sujet
Trophée CIO/IAKS et prix spécial IPC/IAKS 2009
"IPC, IAKS and IOC Award Prizes for Sports Facilities" (uniquement en anglais)
 Pour en savoir plus sur la promotion du développement durable
back to top En