skip to content
Date
20 juil. 2000
Tags
Actu CIO

DEUX FI SUR TROIS SE PRONONCENT EN FAVEUR DES TESTS DE L’AMA


LAUSANNE, Suisse (le 20 juillet 2000) -
L’AMA se rapproche de son objectif : effectuer 2 150 tests avant Sydney -

D’après une déclaration faite aujourd’hui par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), dix-neuf Fédérations Internationales olympiques de sports (FI) ont signé jusqu’à présent des accords autorisant la réalisation de contrôles hors compétition dans leurs sports respectifs. L’AMA négocie toujours, à l’heure actuelle, les termes des accords devant être signés par les onze fédérations restantes.

Le 20 juin 2000, le comité exécutif de l’AMA avait accepté le libellé du contrat que les FI devaient signer avec l’Agence afin que cette dernière soit en mesure d’effectuer les contrôles hors compétition. Après un mois de négociations, les discussions entamées avec les 28 FI en sont à la phase suivante :

Accord signé
(19)
En négociation
(9)
Refus
(0)

AIBA (Boxe)
FIE (Escrime)


FEI (Sports équestres)
FIFA (Football)


FIBA (Basketball)
FIG (Gymnastique)


FIC (Canoë)
FIVB (Volleyball)


FIH (Hockey)
IBAF (Baseball)


FILA (Lutte)
IHF (Handball)


FINA (Natation)
ITF (Tennis)


FISA (Aviron)
IWF (Haltérophilie)


FITA (Tir à l’arc)
UIPM (Pentathlon moderne)


IAAF (Athlétisme)



IBF (Badminton)



IJF (Judo)



ISAF (Voile)



ISF (Softball)



ISSF (Tir)



ITTF (Tennis de table)



ITU (Triathlon)



UCI (Cyclisme)



WTF (Taekwondo)





S’exprimant sur les progrès accomplis au cours du mois qui vient de s’écouler, le président de l’AMA, Richard W. Pound, a déclaré : “Nous tenons à féliciter les FI qui se sont prononcées en faveur du programme de contrôle de dopage. Il est encourageant de constater qu’en ayant rejoint aussi rapidement ce programme, 19 d’entre elles semblent désireuses de faire face à ce problème. Nous espérons que les autres FI en feront de même très prochainement.

Il est tout particulièrement gratifiant de noter que certaines FI ont été jusqu’à modifier leurs règlements – et ce dans des délais extrêmement courts – afin d’autoriser, pour la première fois, les contrôles hors compétition. C’est une véritable réussite pour le Mouvement olympique. Nous espérons que d’autres FI suivront leur exemple.”

Un peu plus tôt dans l’année, l’AMA avait annoncé qu’elle entendait réaliser 2 500 contrôles aléatoires, inopinés et hors compétition avant le 31 décembre 2000, la majorité de ces tests – environ 2 150 – devant être effectués avant les Jeux Olympiques de 2000 à Sydney. Au cours du mois qui vient de s’écouler, l’AMA a déjà réalisé plus de 400 contrôles, se rapprochant ainsi de son objectif final. Quatre cents autres tests sont programmés pour les dix prochains jours.

L’AMA a chargé le Consortium pour un sport sans drogue (DFSC) de la réalisation de ces tests, qui sont effectués conformément aux normes internationales de contrôle du dopage et à la réglementation antidopage de chaque FI.

Le DFSC est composé de trois agences nationales de lutte contre le dopage : l’Agence australienne de lutte contre le dopage dans le sport (ASDA), le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) et la Confédération norvégienne des sports (NIF). Afin de posséder ce rayon d’action mondial nécessaire à la collecte des échantillons, le DFSC s’est associé à IDTM, la société chargée des contrôles de dopage et de leur gestion au niveau international.



Tags Actu CIO
back to top