skip to content
Getty images
Date
01 avr. 2019
Tags
Actualités Olympiques, PyeongChang 2018
PyeongChang 2018

Des titres olympiques qui donnent des ailes

Ils étaient revenus des Jeux de PyeongChang 2018 avec des médailles d'or, ils ont brillamment poursuivi sur leur lancée durant l'hiver 2018-2019 qui vient de s'achever. Tour d'horizon sur la neige et sur la glace des champions et championnes olympiques qui ont décroché des victoires en Coupe du monde et des titres aux Championnats du monde dans leurs sports respectifs.

Getty Images


Le pilote de bobsleigh allemand Francesco Friedrich, auteur du doublé à deux et à quatre à Alpensia en février 2018, signe avec les mêmes coéquipiers (Thorsten Margis à deux, Margis, Candy Bauer et Martin Grothkopp à quatre) un troisième doublé en or consécutif en trois ans : Championnats du monde de 2017, Jeux Olympiques de 2018 et Mondiaux de 2019 en mars à Whistler. "Les meilleurs coéquipiers que j'ai pu avoir", remarque-t-il. Il reste également invaincu à deux avec huit victoires en huit étapes de la Coupe du monde et enregistre quatre victoires pour sept podiums à quatre, finissant en tête des deux classements du circuit mondial IBSF. Côté féminin, sa compatriote Mariama Jamanka remporte la Coupe du monde avec quatre victoires et sept podiums en huit courses, ainsi que les titres européens à Königsee et mondial à Whistler, un an après sa médaille d'or olympique.

Getty Images
En biathlon, le champion olympique norvégien de l'individuel Johannes Thingnes Bø, qui avait connu des hauts et des bas à PyeongChang 2018, met fin cette année à sept saisons de domination sans partage du Français Martin Fourcade. Largement au-dessus du lot, il établit un nouveau record de seize victoires en un hiver de Coupe du monde, réalise le Grand Chelem en s'attribuant tous les globes de cristal mis en jeu (général, sprint, poursuite, individuel, mass-start) et remporte quatre médailles d'or aux Championnats du monde disputés à Östersund.

Getty Images
Chez les femmes, la Suédoise Hanna Öberg est la première biathlète à gagner le titre mondial de l'individuel en étant la championne olympique en titre de la discipline, alors que la Slovaque triple médaillée d'or aux Jeux Anastasia Kuzmina devient pour la première fois championne du monde à l'arrivée du sprint à Östersund. Elle met fin à sa carrière à 34 ans sur un doublé sprint-poursuite lors de la dernière étape de la Coupe du monde fin mars à Oslo.

Kingsbury, Laffont, Klaebo, Kim, Frenzel, Lundby, Geisenberger au sommet

Getty Images
En ski acrobatique, le Canadien Mikael Kingsbury continue sur sa lancée, plus roi des bosses que jamais, emportant tout sur son passage. Huitième victoire consécutive au classement général et à celui des bosses en Coupe du monde où il totalise 79 victoires, double médaillé d'or en simple et en parallèle aux Mondiaux de Park City (États-Unis), et le 23 février à Tazawako (Japon), premier athlète à réaliser un Cork 1440 (quadruple rotation désaxée) en compétition. Championne olympique à 19 ans à PyeongChang 2018, la Française Perrine Laffont ne descend pas du podium cette saison en neuf épreuves, remportant comme Mikael Kingsbury le petit globe de cristal des bosses et le gros globe du classement général en Coupe du monde, ainsi qu'une médaille d'argent en simple et d'or en parallèle aux Championnats du monde. 

Getty Images
En ski de fond, le triple champion olympique 2018 Johannes Høsflot Klæbo remporte lors des Championnats du monde disputés à Seefeld (Autriche) les mêmes titres qu'à PyeongChang : le sprint individuel, le sprint par équipes et le relais 4x10 km avec la Norvège. En Coupe du monde, il s'adjuge son deuxième gros globe du classement général, son troisième petit globe du sprint, remporte le tour de ski, et les finales de Québec le 24 mars, et il n'a que 22 ans ! La championne olympique du relais 4x10 km avec la Norvège Ingvild Flugstad Østberg gagne cinq médailles aux Championnats du monde de Seefeld, et le classement général de la Coupe du monde en fin de saison.

Getty Images
En snowboard, la superstar américaine Chloe Kim réalise à 18 ans un fantastique triplé en half-pipe : Jeux Olympiques - X-Games - Championnats du monde. Avec ses runs éblouissants, elle gagne en janvier à Aspen son 5e titre consécutif aux X-Games et en février à Park City, sa première médaille d'or aux Mondiaux de la FIS. Elle se blesse début mars et ne termine pas la saison, mais promet de revenir encore plus forte ! Quant à la phénoménale Ester Ledecka, laquelle a privilégié cet hiver les Mondiaux de ski alpin, elle n'en a pas moins à nouveau dominé la Coupe du monde de snowboard parallèle, s'adjugeant le globe du géant et celui du général pour la quatrième fois de suite.

Getty Images
Eric Frenzel continue pour sa part à se constituer le plus beau palmarès de l'histoire du combiné nordique. Triple champion olympique (petit tremplin à Sotchi 2014, titre conservé à PyeongChang 2018 auquel s'est ajouté l'or par équipes avec l'Allemagne), il se fait plutôt discret en Coupe du monde, mais c'est pour mieux surgir dans les grands évènements, comme aux Mondiaux de Seefeld, où il est sacré sur grand tremplin et en sprint, prend l'argent par équipes et totalise désormais quatorze médailles aux Championnats du monde, dont sept titres !

Quant à la championne olympique norvégienne de saut à ski Maren Lundby, elle poursuit sur sa lancée, treize victoires au cours de la Coupe du monde 2018-2019, première de la tournée "Raw Air", et deuxième globe de cristal consécutif pour une large victoire au classement général ! 

Getty Images
Natalie Geisenberger, la lugeuse qui a tout remporté aux Jeux de 2014 et 2018 (simple dames et relais par équipes), soit quatre médailles d'or olympiques, s'adjuge la Coupe du monde pour la septième fois consécutive, avec six victoires et douze podiums en douze épreuves. Elle est aussi double championne du monde à Winterberg (simple et sprint), totalisant pas moins de neuf médailles d'or depuis 2013.

Zagitova, Hirscher, Shiffrin sur le toit du monde

Getty Images
En patinage artistique, la Russe Alina Zagitova, laquelle avait gagné l'or à 15 ans à PyeongChang 2018, est devenue championne du monde le 22 mars à Saitama (Japon) deux mois avant de fêter ses 17 ans, grâce à un programme court et un libre où elle n'a pas laissé la moindre chance à ses rivales. Chez les hommes, le double tenant du titre olympique japonais Yuzuru Hanyu dont la saison a été gâchée par une blessure à la cheville, est revenu pour gagner une médaille d'argent dans les Mondiaux à domicile se livrant à un duel titanesque contre l'Américain Nathan Chen dans le libre. Nathan Chen, qui avait pris de l'avance dans le court, est finalement sorti vainqueur de la confrontation.

Getty Images
Enfin, dernier point mais non des moindres, en ski alpin, Marcel Hirscher et Mikaela Shiffrin, tous deux revenus médaillés d'or de République de Corée en février 2018, ont écrit une nouvelle page de leur histoire cet hiver. L'Autrichien remporte son huitième classement général de la Coupe du monde consécutif, fabuleux record, agrémenté de ses sixièmes petits globes en slalom et en géant, pour en totaliser 20 en tout, record masculin. Il est aussi sacré champion du monde de slalom pour la troisième fois à Åre (Suède) et termine sa saison en laissant planer le doute sur la poursuite de sa carrière sportive.

Getty Images
Ce qui n'est pas le cas de la skieuse américaine Mikaela Shiffrin, qui vient de fêter ses 24 ans et qui affole tous les compteurs cet hiver, avec des records tous sexes confondus, comme dix-sept victoires en une saison, quatre titres mondiaux d'affilée dans la même discipline (le slalom), des succès dans les six spécialités du ski alpin (slalom, géant, super-G, descente, combiné, épreuves en parallèle) et la plus haute moyenne de points/courses disputées jamais atteinte (85). Également et pour la première fois championne du monde dans une épreuve de vitesse (le super-G), Mikaela Shiffrin termine sa saison avec quatre globes de cristal (son troisième consécutif au classement général, son sixième du slalom, ses premiers du super-G et du slalom géant) et n'est que la troisième skieuse de l'histoire après Hermann Maier en 2000 et Tina Maze en 2013 à dépasser la barre des 2 000 points. Le ski alpin a par ailleurs fait ses adieux à deux immenses champions, tous deux médaillés à PyeongChang 2018, et à nouveau sur le podium pour les dernières courses de leurs carrières respectives, en descente aux Championnats du monde : Lindsey Vonn et Aksel Lund Svindal.

back to top En