skip to content
Date
17 janv. 2019
Tags
Actualités Olympiques, JOJ
JOJ

Des stars des JOJ prêtes à briller de mille feux en 2019

De plus en plus d'athlètes des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) se distinguent sur la scène mondiale. Ci-après une présentation de plusieurs sportifs qui devraient marquer de leur empreinte l'année 2019…


Noah Lyles
Le sprinteur américain Noah Lyles – qui avait remporté l'or dans le 200 m aux JOJ de Nanjing 2014 – s'est rapidement imposé comme l'héritier le plus probable de la couronne du sprint mondial détenue par Usain Bolt. Le jeune homme âgé de 21 ans doit encore faire ses preuves dans une grande rencontre internationale, mais il pourrait accéder à la notoriété en 2019 s'il conserve sa forme éblouissante sur 100 m et 200 m lors des Championnats du monde de l'IAAF qui se tiendront cette année à Doha (Qatar). Noah a fini l'année 2018 avec le titre d'homme le plus rapide de la planète sur 200 m grâce à un chrono de 19,65 secondes enregistré lors du meeting d'athlétisme de Monaco, l'une des épreuves du circuit de la Diamond League de l'IAAF. Il a également établi un record personnel sur 100 m – 9,88 secondes – lorsqu'il a remporté le titre tant convoité des Championnats américains d'athlétisme. Fin 2018, il était aussi devenu le deuxième athlète – derrière un certain Usain Bolt – à être passé à quatre reprises sous la barre des 19,7 secondes au cours d'une seule et même saison. Pour ce jeune athlète qui a manqué les Championnats du monde d'athlétisme 2017 pour cause de blessure, 2019 pourrait être l'année qui le consacre superstar du sprint. 

Hugo Calderano Getty Images


Hugo Calderano
Ainsi que l'a prouvé le Chinois Fan Zhendong, une victoire aux JOJ peut déboucher sur de grandes choses sur le circuit senior du tennis de table. Après deux titres remportés aux JOJ de Nanjing 2014, Fan Zhendong s'est hissé à la première place du classement mondial masculin. Aujourd'hui, c'est un autre médaillé des JOJ de Nanjing 2014, Hugo Calderano, qui grimpe dans les classements. Classé au 31e rang mondial fin 2017, le médaillé de bronze brésilien des JOJ a connu une brillante saison 2018, devenant le tout premier joueur d'Amérique latine à figurer parmi les dix premiers au classement mondial de l'ITTF (6e place) grâce à ses résultats impressionnants. Le plus remarquable étant sans nul doute sa médaille de bronze décrochée dans la finale de l'ITTF World Tour où le jeune homme âgé de 22 ans s'est imposé face à son adversaire des JOJ Fan Zhendong – le champion en titre et favori incontesté. S'il poursuit sur sa lancée en 2019, Hugo pourrait à nouveau monter sur le podium lors des Championnats du monde de l'ITTF en avril prochain. 

Marijn Veen Getty Images


Marijn Veen
Marijn Veen a fait forte impression pour ses débuts sur la scène internationale avec l'équipe néerlandaise de hockey féminin en novembre 2018, inscrivant deux des trois buts de la victoire (3-1) face aux Japonaises lors du Trophée des Champions à Changzhou (République populaire de Chine). À la fin du tournoi, la médaillée d'argent des JOJ – qui avait marqué à chacune des rencontres auxquelles elle avait participé à Nanjing en 2014 – avait trouvé le chemin des filets à trois autres reprises, ce qui lui a permis d'être sacrée meilleure buteuse de la compétition tandis que les Pays-Bas enlevaient leur septième titre. Pour récompenser ses performances éblouissantes sur la scène internationale, Marijn a également été nommée meilleure jeune joueuse du tournoi et proposée pour le Trophée "Star montante de l'année" de la FIH. D'autres honneurs suivront à n'en pas douter pour cette jeune et talentueuse athlète de 22 ans.

Kaylee McKeown Getty Images


Kaylee McKeown
La nageuse australienne Kaylee McKeown a fait sensation dans les bassins aux JOJ de 2018 à Buenos Aires, remportant trois médailles en dos – dont l'or sur 50 m – et une médaille d'argent dans le relais 4 x 100 m quatre nages. Pour 2019, le principal objectif de cette jeune athlète de 17 ans sera très certainement les Championnats du monde de natation en juillet, où elle mettra non seulement à profit ses victoires aux JOJ, mais aussi ses résultats exceptionnels aux Championnats du monde 2017, où elle avait fini quatrième du 200 m dos et remporté l'argent dans le relais mixte 4 x 100 m quatre nages. L'Australie pouvait déjà s'enorgueillir de compter l'une des meilleures nageuses de dos en la personne d'Emily Seebohm. Aujourd'hui, Kaylee semble bien placée pour la défier sur la scène internationale.

Takeru Kitazono Getty Images


Takeru Kitazono
Le Japonais Takeru Kitazono a enflammé les compétitions masculines de gymnastique artistique aux JOJ de Buenos Aires 2018, remportant le nombre impressionnant de cinq médailles d'or. Ce phénomène de la gymnastique – considéré comme le digne héritier du triple champion olympique Kohei Uchimura, Japonais lui aussi – espère maintenant montrer toute l'étendue de son talent à l'occasion des Championnats du monde de gymnastique artistique à Stuttgart (Allemagne) en octobre prochain, alors qu'il vise une place au sein de l'équipe japonaise pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Lin Shan Getty Images


Lin Shan
La Chinoise Lin Shan a régné sur les épreuves de plongeon aux JOJ de Buenos Aires 2018, remportant l'or au tremplin 3 m et au haut-vol 10 m chez les femmes ainsi que le titre par équipes mixtes. Plus tôt en 2018, la jeune fille âgée de 17 ans s'était distinguée dans les World Series de la FINA en plongeon, décrochant des médailles lors des quatre étapes du circuit, dont trois médailles d'or au 10 m synchronisé. Habituée aux podiums en plongeon, la Chine semble avoir déniché sa prochaine star en la personne de Lin Shan.
 
back to top En