skip to content
Date
30 juil. 1976
Tags
Montréal 1976

Des Polonais exténués, mais finalement sacrés -Volleyball

Lorsque Montréal organise les Jeux Olympiques, le volleyball n’a eu droit de cité aux Jeux qu’à trois reprises auparavant. La compétition va néanmoins générer le tournoi le plus passionnant peut-être de son histoire jusqu’alors.


Depuis qu’elle a été introduite aux Jeux de 1964 à Tokyo, l’épreuve est dominée par l’Union Soviétique, qui a gagné les deux premières éditions avant de céder son titre au Japon en 1972 à Munich.

Même si la Pologne a obtenu son billet olympique en remportant le Championnat du Monde, deux ans plus tôt au Mexique, elle passe encore pour un outsider face aux puissances traditionnelles de la discipline.

Elle rencontrera finalement les Soviétiques en finale, mais leur itinéraire respectif jusque-là pouvait difficilement être plus contrasté.

Les Soviétiques ont évolué dans la poule 2, réduite à quatre équipes après le retrait de l’Égypte qui a décidé de se joindre au boycott africain des Jeux, après son match d’ouverture contre le Brésil.

Cela signifie que seuls trois matches séparent les Soviétiques d'une place en demi-finales, autant dire une simple formalité.

Ils balaient l’Italie et le Brésil, champion d’Amérique du Sud, sans concéder le moindre set, avant d'atomiser les tenants du titre japonais en ne leur laissant que 28 points.

Dans l’autre poule, qui compte cinq équipes, c’est un scénario plus mouvementé qui attend les Polonais.

En ouverture, ils sont à la traîne face à la Corée du Sud qui mène deux sets à rien (15-12, 15-6), mais ils réalisent un retour fantastique pour s’imposer au cinquième set 15-5.

Ils se retrouvent ensuite dans la même configuration, avec deux sets à remonter devant les Cubains. Une fois encore, ils enlèvent la cinquième manche, 20-18. Après une nouvelle victoire difficile sur les Tchécoslovaques 3-1, les Polonais se présentent donc en demi-finale pour affronter le Japon, de loin la plus huppée des équipes restantes.

Alors que l’Union Soviétique se balade devant les Cubains (3-0), les Polonais se compliquent à nouveau la vie avant de sceller leur victoire dans le cinquième set, 15-10.

En finale, les Soviétiques sont archi-favoris et, lorsque la Pologne est menée 2-1 et 15-14 dans la quatrième manche, son parcours de rêve semble toucher à son terme.

Erreur ! Les Polonais arrachent la manche 19-17 et, grâce à une meilleure endurance, ils remportent le cinquième set 15-7, ainsi que le titre.

back to top