skip to content
2018 Getty Images
Date
09 oct. 2018
Tags
Actualités Olympiques, JOJ, Buenos Aires 2018, Tir, Inde
Buenos Aires 2018

Des plombs en or pour l’Indienne Manu Bhaker

L’Indienne Manu Bhaker a apporté une deuxième médaille d’or à son pays aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018, mardi 9 octobre au parc Sarmiento, en s’imposant dans la compétition féminine de pistolet à air comprimé 10 m. La Russe Iana Enina a remporté la médaille d’argent devant la Géorgienne Nino Khutsiberidze.


La tireuse indienne a marqué 236,5 points et coiffé son adversaire russe de 0,6 point. Cette dernière a cependant frappé fort sur ses deux derniers tirs mais elle n’a pas réussi à combler l’écart. La Géorgienne Nino Khutsiberidze a marqué 214,6 points. Elle était pourtant en tête après 20 tirs, mais elle s’est effondrée subitement en ne réalisant qu’un 8,3, puis un 9,8 synonymes d’élimination.

« J’ai juste pensé à prendre chaque tir l’un après l’autre et je n’ai même pas regardé le tableau d’affichage », a souligné Manu Bhaker. « Et puis tout d’un coup, tout a été fini et j’ai dit : " Mon Dieu, j’ai gagné". C’est génial. »

Après avoir récolté six médailles d’argent et deux de bronze à Singapour 2010 et seulement une d’argent et une de bronze à Nanjing 2014, l’Inde a déjà engrangé deux médailles d’or et trois d’argent à Buenos Aires 2018 et semble bien partie pour réaliser sa plus belle moisson de médailles aux JOJ.

Victorieuse au pistolet à air comprimé 10 m à deux reprises cette année, lors de la Coupe du monde de l’ISSF à Guadalajara au Mexique, puis aux Jeux du Commonwealth de Gold Coast en Australie, Manu Bhaker, âgée de 16 ans, a fait la course en tête durant la majeure partie de la compétition. Elle était déjà aux commandes à l’issue du tour de qualification devant Iana Enina et la Chinoise Kaiman Lu, qui s’est finalement classée sixième.

 

« J’ai attaqué l’année de façon idéale en remportant la Coupe du Monde au Mexique, mais je suis passée complètement à côté des Championnats du Monde en République de Corée et ça m’a un peu perturbée. J’ai été nerveuse tout au long de la compétition. »

Elle a cependant su conserver son sang-froid au moment le plus important, puisqu’elle a résisté aux ultimes assauts de Iana Enina.

« J’ai commencé à tirer à l’école à l’âge de trois ans. C’'est mon père qui m’a fait découvrir ce sport », explique Manu Bhaker. « Le tir est très populaire en Inde et il compte beaucoup d’adeptes. J’espérais qu’on remporterait au moins deux médailles en tir, mais nous en avons déjà trois. On en gagnera peut-être encore d’autres. C’est extraordinaire. »

Les autres médailles de tir indiennes à ce jour ont été obtenues grâce à Shahu Tushar Mane et Mehuli Ghosh, qui ont remporté la médaille d’argent, respectivement à la carabine à air comprimé 10 m hommes et femmes.

IOC/OIS

« Je ne pense pas qu’il y ait une formule magique qui explique notre réussite ici à Buenos Aires », a ajouté Manu Bhaker en serrant fort sa médaille d’or. « Je pense que c’est juste le résultat de notre travail acharné. »

De son côté, Iana Enina a fait contre mauvaise fortune bon cœur au sujet de sa médaille d’argent : « À un moment donné, alors que j’étais à deux doigts d’une élimination prématurée, je me suis dit qu’il fallait que je réagisse, que je me reprenne et que je sorte mon meilleur tir. À partir de là, les choses se sont améliorées. » Et d’ajouter en rendant hommage à Manu Bhaker : « Nous nous connaissons bien et nous avons participé à différentes compétitions. C’est une tireuse fantastique et elle a mérité sa victoire aujourd’hui. »

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En