skip to content

Des océans aux sommets : Le CIO lance un groupe d’organisations sportives pour protéger les montagnes

Pour marquer la Journée internationale de la montagne, le Comité International Olympique (CIO) a annoncé aujourd’hui le lancement de Mountain Summit, un groupe d’organisations sportives préoccupées par l’état actuel des montagnes du monde et engagées à les protéger.

Le groupe comprend actuellement 11 membres, qui sont des organisations engagées dans des sports pratiqués en montagne. Leur but est d’évaluer et de minimiser l’impact négatif de leurs activités sportives sur le milieu montagnard, et de tirer parti du pouvoir du sport pour sensibiliser à l’importance de ce milieu.

“Les montagnes sont moins souvent sous les feux des projecteurs que les océans lorsque l’on parle de l’environnement, et pourtant elles font face à de sérieuses menaces en raison des diverses activités humaines”, a indiqué Marie Sallois, directrice de la durabilité au CIO. “En lançant Mountain Summit, nous espérons faciliter les échanges de meilleures pratiques et aider la communauté sportive à accéder aux connaissances et aux outils nécessaires pour réduire au minimum les impacts négatifs que le sport peut avoir sur les montagnes et multiplier les possibilités de sensibiliser le public aux menaces auxquelles elles font face.”  

International Mountain Day Getty Images

La première priorité du groupe sera de produire un guide, applicable à tous les sports de montagne, sur la manière d’organiser des événements durables en milieu montagnard. Le groupe établira également une liste des meilleurs conseils à suivre quant à la manière de protéger les montagnes pour les personnes qui les apprécient à des fins d’activités de loisir.

Cette initiative sera dirigée par le CIO avec le soutien d’ONU Environnement.

Les membres fondateurs de Mountain Summit sont la Fédération Internationale de Luge (FIL), la Fédération Internationale de Ski (FIS), l’Union internationale de biathlon (IBU), la Fédération internationale de bobsleigh et skeleton (IBSF), l’Union internationale des associations de guides de montagne (UIAGM), la Fédération internationale d’escalade (IFSC), l’Association internationale de slackline (ISA), la Fédération internationale de ski-alpinisme (ISMF), l’Union Cycliste Internationale (UCI), l’Union Internationale des Associations d'Alpinisme (UIAA) et Protect Our Winters Switzerland (POW), un groupe d’intervention sans but lucratif qui défend le climat pour la communauté des sports d’hiver.

International Mountain Day Getty Images

Les montagnes occupent environ 22 % de la surface de la planète et abritent 13 % de la population mondiale. Elles jouent un rôle essentiel en fournissant de l’eau douce, de l’énergie, des denrées alimentaires et d’autres services, profitant ainsi à plus de la moitié de la population mondiale. Le tourisme de montagne, qui comprend des activités telles que le ski, l’escalade et la randonnée, représente 15 à 20 % de l’industrie mondiale du tourisme.

Les montagnes sont extrêmement fragiles. Elles abritent des espèces uniques qui sont particulièrement vulnérables aux variations climatiques et à la fonte des glaciers. Elles sont également menacées par le volume croissant des déchets générés par les touristes. Selon ONU Environnement, on estime que près de 140 000 kg de déchets solides subsistent après 60 ans d’expéditions menées dans la région de l’Everest au Népal, région qui a vu une augmentation exponentielle du nombre de visiteurs, passant de 20 en 1964 à environ 36 000 en 2012.

International Mountain day FIS

La contribution du CIO à la protection des montagnes fait partie de l’engagement plus large de l’organisation en faveur de la durabilité, qui est un des trois piliers de l’Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l’avenir du Mouvement olympique. Dans un effort visant à favoriser la durabilité dans tout le Mouvement olympique, le CIO a également pris le devant dans des initiatives telles que la campagne "océans propres" de l’ONU, afin de lutter contre la pollution plastique, et l’accord cadre des Nations Unies "le sport au service de l’action climatique".

back to top En