skip to content
IOC / Jed Leicester
Date
05 juil. 2019
Tags
Actualités Olympiques, JOJ, Football, Futsal
JOJ

Des footballeuses en or aux JOJ

Alors que la Coupe du monde féminine de la FIFA bat son plein, olympic.org revient sur certains des moments les plus mémorables des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ), dont le spectaculaire tournoi de futsal de Buenos Aires 2018.


La Chine triomphe à domicile

La Chine a fait vibrer plus de 11 600 spectateurs au stade Wutaishan de Nanjing, où elle a remporté le titre des JOJ de 2014 à domicile, et ce de manière impressionnante. Les hôtes sont en effet devenues la première équipe chinoise à remporter un tournoi de la FIFA, s'imposant 5 à 0 lors du match pour la médaille d'or face aux Vénézuéliennes, pourtant favorites du tournoi, sous les encouragements du public. Il n'a fallu que 10 minutes à l'équipe chinoise pour faire se lever les supporteurs locaux, Wan Wenting ouvrant le score d'une tête étonnante, avant que Xie Qiwen ne double l'avance de la Chine d'une nouvelle reprise de tête. Peu avant la mi-temps, Ma Xiaolan envoyait une belle frappe dans la lucarne pour donner l'avantage à la Chine 3 à 0 à la pause. Zhang Jiaxun marquait le quatrième but de la Chine peu après la reprise, tandis que Wu Xi, au poste de remplaçante, ajoutait la cerise sur le gâteau avec une frappe qui a échappé aux mains de la gardienne vénézuélienne Nayluisa Cáceres.

IOC

Des buts en or

La Portugaise Ana Sofia Simoes Goncalves, plus connue sous le nom de 'Fifo', a illuminé le tournoi de futsal des JOJ de Buenos Aires 2018 avec son incroyable talent de buteuse, inscrivant 21 buts en six matches. Elle a notamment marqué les quatre buts du match pour la médaille d'or contre le Japon et un remarquable coup du chapeau en demi-finale, lorsqu'elle a battu la Bolivie de six buts, avec en prime une belle talonnade.

IOC

Carton plein aux tirs au but

Le premier tournoi de football féminin des JOJ à Singapour a été marqué par une fin de match époustouflante, avec un triomphe du Chili face à la Guinée équatoriale au terme d'une séance de tirs au but très serrée. La Chilienne Romina Orellana donne l'avantage aux Sud-Américaines sur un superbe coup franc à la 25e minute, mais Judit Ndong obtient un penalty en seconde mi-temps pour revenir à égalité avec les Africaines. Avec un score à égalité 1-1 après le temps réglementaire, le match se dirige vers une séance de tirs au but. Les deux équipes ne commettent pas d'erreur lors des trois premiers tours, envoyant chaque tir au fond des filets avec confiance. Mais lorsque la gardienne chilienne Paola Hinojosa réussit à repousser la Guinéenne Justina Alene, c'est Romina Orellana qui se charge du coup de pied décisif, permettant à son équipe de remporter la médaille d'or.


Une page de l'histoire s'écrit à Buenos Aires

Les tournois de futsal de Buenos Aires 2018 ont représenté deux étapes importantes pour ce sport. Non seulement c'était la première fois que le futsal était inscrit au programme olympique, mais il s'agissait aussi du tout premier tournoi de futsal féminin de la FIFA. Et l'événement n'a certainement pas déçu. En tout, 226 buts ont été inscrits lors des 24 matches du tournoi, soit une moyenne de 9,42 par match, ce qui a donné aux supporteurs de la principale salle de futsal et de la halle du CeNARD, le centre d'entraînement, de nombreuses raisons de se réjouir.

Le Portugal règne en maître

Emmené par le phénomène 'Fifo', le Portugal s'est montré à la hauteur de son statut de favori avant le tournoi en décrochant l'or en futsal aux JOJ de Buenos Aires 2018. En six rencontres, les Européennes ont inscrit 57 buts, n'en concédant que cinq. Outre 'Fifo', meilleure buteuse avec 21 buts, Carolina Rocha, Beatriz Sanheiro et la capitaine Telma Pereira ont été les autres grandes vedettes de la compétition. L'influente capitaine a su immédiatement après avoir battu le Japon 4 à 1 dans le match pour la médaille d'or à quel point l'exploit de son équipe était important. "C'est la première fois que le futsal fait partie du programme des Jeux Olympiques et nous avons remporté la compétition féminine", a-t-elle expliqué. "Nous sommes entrées dans l'histoire !"

IOC

L'héroïsme de sa gardienne permet au Venezuela de l'emporter

La gardienne Nayluisa Cáceres s'est imposée comme la grande gagnante de la demi-finale contre le Mexique à Nanjing en 2014. Le score étant de 1 à 1 à l'issue du temps réglementaire, le match s'est dirigé vers une séance de tirs au but, mais les deux équipes ne pouvaient toujours pas être départagées après avoir marqué trois de leurs quatre premiers tirs au but. Nayluisa Cáceres a ensuite sauvé Montserrat Hernandez avant de marquer le dernier coup de pied décisif et de remporter le match pour le Venezuela. "Je ne m'attendais pas à ce qu'on aille aux tirs au but", a-t-elle confié après coup. "Et je ne m'attendais certainement pas à en prendre un moi-même, alors j'étais ravie d'avoir marqué le but gagnant."

back to top En