skip to content
Thomas Lovelock YIS/IOC
Date
16 févr. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Luge , simple , Hommes , Actu CIO

Premières médailles historiques du Canada en luge


Reid Watts, 17 ans, a surmonté des difficultés techniques pour décrocher le bronze dans l’épreuve masculine de luge simple aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver 2016. Une première pour le Canada.

Non, le Canada n’avait pas encore remporté de médailles dans toutes les disciplines des Jeux Olympiques d’hiver. On ne vous en voudra pas de l’avoir cru, vu son illustre histoire en sports d’hiver, mais ce n’est pas le cas.

Trois podiums avaient échappé au Canada. Aux JOJ d’hiver d’Innsbruck 2012, il s’est offert sa toute première médaille de saut à ski : le bronze en compétition par équipes. Cette année à Lillehammer, la luge lui a enfin souri. Seul le combiné nordique lui fait toujours défaut.

« J’étais vraiment conscient [que le Canada n’avait jamais remporté de médaille olympique dans cette discipline], donc je suis très fier », a déclaré Watts après s’être vu remettre sa médaille de bronze dimanche (14 février) malgré un départ difficile. « Quelle journée ! Avant ma première course, la fermeture à glissière de ma chaussure s’est cassée. »

Après avoir reçu 30 secondes supplémentaires pour tenter de régler le problème, Watts a dû prendre le départ. S’il n’a pas réalisé sa meilleure course, il a tout de même réussi à finir cinquième au terme de la première manche (sur deux) de 20 des 22 lugeurs.

Sa deuxième course a été splendide. Seul le Letton Kristers Aparjods, qui a fini médaillé d’or, s’est montré plus rapide.

« Je savais que sans mon petit problème technique, j’aurais pu finir quelques places plus haut, donc j’ai essayé de garder mon calme, de faire comme à l’entraînement et de prendre du plaisir », explique Watts.

Les supporters canadiens, notamment son père, l’ont encouragé tout au long de la piste du Centre olympique de glisse de Lillehammer. « Il y a deux ans, il s’est fixé des objectifs. L’un de ceux à court terme était de gagner une médaille ici. Il a atteint cet objectif, ce qui est vraiment impressionnant. Nous sommes fiers de lui », a déclaré Jim Watts, directeur de Luge Canada, après le passage de son fils.

Comme souvent après une longue attente, la réussite a également souri à une de ses compatriotes. Au lendemain de la troisième place de Watts dans l’épreuve masculine, sa coéquipière Brooke Apshkrum s’est emparée de l’or dans l’épreuve féminine.

Brooke Apshkrum freine à la fin de sa course qui lui vaut l’or. Photo : Jon Buckle, YIS/CIO

Après trois quatrièmes places en luge aux Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi 2014, la réussite de Watts et d’Apshkrum redonne un coup de fouet à la luge canadienne. « C’est vraiment particulier pour moi, c’est excellent pour l’ensemble du programme Luge Canada », se félicite Jim, le papa. « Nous avons été à deux doigts de remporter des médailles tellement souvent [ces dernières années] aux Jeux Olympiques, alors c’est vraiment sensationnel de décrocher la première d’une longue série. »

Écrit par Ricardo Chambers, jeune reporter du CIO

back to top En