skip to content
PyeongChang 2018

Des avancees pour une pratique du sport en toute securité

Des mesures solides prises pour protéger les athlètes du harcèlement et des abus et prévenir les maladies et les blessures aux Jeux de PyeongChang 2018

Garantir la sécurité des athlètes et préserver leur santé alors que les Jeux Olympiques d'hiver sont sur le point de commencer va bien au-delà de la seule médecine du sport. Le Comité International Olympique (CIO) travaille sans relâche en République de Corée afin d'offrir aux athlètes un environnement sûr, respectueux et agréable qui contribue à leur bien-être et protège leurs droits en tout temps.

“Parlons-en !”

Une structure de protection claire destinée à protéger les athlètes sera en place à PyeongChang, et ce pour la toute première fois aux Jeux Olympiques d'hiver. Les participants pourront signaler tout cas de harcèlement ou d'abus par le biais du responsable des programmes de protection du CIO, lequel traitera chaque incident rapporté de manière confidentielle et le relaiera aux agences locales chargées de faire appliquer la loi ainsi qu'aux autorités disciplinaires concernées. Des bureaux seront ouverts pendant toute la durée des Jeux dans les deux villages olympiques aménagés dans le noyau de montagne et dans le noyau côtier. Afin de renforcer le droit des athlètes à une pratique sportive en toute sécurité, tous les supports pédagogiques en lien avec le signalement des incidents et la définition du harcèlement et des abus seront disponibles dans les deux villages.

Comme c'est le cas pour la lutte contre le dopage, les efforts déployés ne commencent pas et ne s'arrêtent aux Jeux de PyeongChang 2018. Le CIO fournit également des conseils et des ressources aux organisations membres du Mouvement olympique afin de protéger les athlètes. Les athlètes ont eux-mêmes exprimé clairement ce besoin lors de leur Forum international en 2015. En novembre 2017, le CIO a publié un référentiel destiné à aider les Fédérations Internationales (FI) et les Comités Nationaux Olympiques (CNO) à élaborer et mettre en œuvre des politiques et procédures visant à protéger les athlètes contre le harcèlement et les abus. S'appuyant sur les déclarations de consensus et autres directives existantes, ce guide étape par étape porte plus particulièrement sur les politiques de protection organisationnelles et spécifiques à la compétition. Il est étayé par des recherches, des recommandations et des études de cas provenant de l'ensemble du Mouvement olympique et propose une approche basée sur des solutions.

Afin de veiller à ce que les athlètes, membres de leur entourage et autres comprennent les éléments clés de ce sujet sensible, un cours en ligne gratuit et concis sur la protection des athlètes est proposé en complément à ce référentiel. Il est accessible sur le portail d'apprentissage pour les athlètes, Athlete Learning Gateway.

Prévenir les maladies et les blessures

La pratique du sport en toute sécurité ne se résume pas à la prévention du harcèlement et des abus. Cela implique également de veiller au déroulement sans danger des compétitions et de minimiser les risques de blessure. S'assurer que les athlètes ne se blessent pas et demeurent en bonne santé durant les Jeux exige une préparation approfondie et une infrastructure bien développée.

Comme ce fut le cas lors de précédentes éditions des Jeux, le groupe médical et scientifique du CIO mènera à PyeongChang une vaste étude qui permettra de recueillir chaque jour de précieuses informations sur les maladies et les blessures dont souffrent les athlètes afin d'évaluer les facteurs de risque, établir des stratégies de prévention et faciliter l'adoption de mesures immédiates le cas échéant.

Les données recueillies seront communiquées aux CNO et aux FI après les Jeux afin de contribuer à la définition et à la mise en œuvre de stratégies de prévention efficaces destinées à minimiser les risques pour les athlètes à tous les niveaux et dans toutes les compétitions de sport. Le processus sur lequel repose le travail de surveillance et de protection a été pensé de façon à pouvoir être constamment amélioré et à intégrer de nouvelles données au fil du temps, et ce dans le but de construire les installations sportives les plus innovantes qui soient et de proposer des services de santé et des traitements médicaux de qualité.

Au cours des deux semaines de compétition à PyeongChang, le CIO tirera le meilleur parti de la présence, en un même lieu, des médecins d'équipe des CNO, physiothérapeutes et autres prestataires de soins de santé pour partager avec eux les méthodes et connaissances les plus récentes afin de prodiguer aux athlètes les conseils médicaux les plus avisés et les meilleurs soins.

back to top En