skip to content
Date
24 juil. 2008
Tags
Actu CIO

DECLARATION DU CIO


En dépit des efforts du Comité International Olympique, il semble peu probable que des athlètes iraquiens participent aux Jeux Olympiques.

Le CIO aurait aimé que des athlètes iraquiens soient présents à Beijing. Aussi est-il déçu que l'action de leur gouvernement les ait à ce point desservis. La date limite pour l'attribution des places pour les Jeux dans tous les sports à l'exception de l'athlétisme est maintenant échue; en conséquence, plusieurs places allouées à des athlètes iraquiens, que ce soit sur qualification ou invitation, doivent maintenant être réattribuées.

La commission exécutive du CIO a suspendu provisoirement le Comité National Olympique d'Iraq le 4 juin 2008, après que le gouvernement iraquien a congédié le CNO légitime et nommé un nouveau comité présidé par le ministre des sports, comité que le CIO ne reconnaît pas.

La Charte olympique interdit toute ingérence politique dans le Mouvement olympique. La Règle 28.9 prévoit la suspension d'un CNO si "l'acte d'un organisme gouvernemental ..... [a] pour effet d'entraver l'activité du CNO".

Le gouvernement iraquien a été convié à Lausanne afin d'étudier d'éventuelles solutions, mais n'a pas donné suite à l'invitation du CIO.

Au cours des cinq dernières années, le CIO et la famille olympique dans son ensemble ont apporté une aide financière et logistique au CNO iraquien et à plus de 50 athlètes et entraîneurs de ce pays. L'action du gouvernement iraquien a réduit à néant ces avancées.

Le CIO continuera à chercher un moyen d'aider les athlètes iraquiens et de soutenir le rôle du sport dans un Iraq sûr et en paix.

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec le département de la communication du CIO, tél. : +41 21 621 60 00,  e-mail : pressoffice@olympic.org.
Tags Actu CIO
back to top