skip to content
Date
12 mai 2000
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

DECLARATION DE R. KEVAN GOSPER CONCERNANT LA CEREMONIE D’ALLUMAGE DE LA FLAMME OLYMPIQUE


Londres, le 12 mai 2000 - Je tiens à présenter mes excuses pour avoir autorisé ma fille Sophie à être la première Australienne à porter la torche lors du relais de la flamme olympique.

J’étais content pour elle que le Comité Olympique Hellénique l’invite à courir. Nous avons tous été surpris lorsque ce dernier a annoncé – le jour précédant l’événement – que Sophie avait été choisie pour courir le deuxième relais, mais nous ignorions que, par cette décision, une autre personne allait être remplacée.

Bien qu’à aucun moment nous n’ayons demandé que Sophie participe au relais, ma fierté de père a troublé mon jugement. Avec du recul, je me rends compte à présent que le fait d’avoir accepté cette invitation au nom de ma fille était une erreur. Cela a poussé certains à croire que j’ai usé de mon influence en tant que vice-président du Comité International Olympique et a déçu de nombreux Australiens.

Le CIO n’était pas concerné par l’organisation de la cérémonie d’allumage de la torche ni par le relais de flamme en Grèce. Par conséquent, j’assume l’entière responsabilité de ma décision d’accepter l’invitation.

J’adresse mes excuses à tous ceux que mon erreur de jugement a déçus, notamment à Yianna Souleles, qui espérait ou s’attendait peut-être à être la première porteuse australienne de la torche. Je regrette également que ma décision ait entraîné des critiques injustes à l’encontre du CIO et de ses membres et qu’elle ait détourné l’attention de ce qui devait être un événement capital à la veille des Jeux Olympiques de Sydney.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:
Franklin SERVAN-SCHREIBER, tel: +41 79 679 6339
Michael KONTOS, tel: +41 79 250 9987




back to top