skip to content
IOC

Déclaration commune publiée à l'issue de la réunion entre le président du CIO, le professeur Richard McLaren et le président de l'AMA

En réponse à une invitation adressée par le président du CIO, Thomas Bach, à l'expert indépendant, Richard McLaren, et au président de l'Agence Mondiale Antidopage (AMA), Sir Craig Reedie, une réunion extrêmement constructive et fructueuse a eu lieu aujourd'hui au siège du CIO à Lausanne. Les trois hommes ont discuté de la stratégie à adopter pour aller de l'avant dans le suivi du rapport d'enquête indépendante s'agissant des sanctions et de l'établissement d'un système antidopage plus indépendant, plus solide et plus efficace.

Le CIO et l'AMA ont exprimé leur reconnaissance pour le travail effectué par le professeur Richard McLaren, lequel a révélé une manipulation organisée du système antidopage en Russie. 

Les trois hommes sont convenus de renforcer la coopération entre le CIO, l'AMA et le professeur Richard McLaren. Seule une collaboration pleine et entière permettra d'assurer un suivi efficace du rapport du professeur McLaren et de ses conclusions.

S'agissant des sanctions à l'encontre des athlètes ayant participé aux Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi 2014, tous les prélèvements des concurrents russes sont en cours de réanalyse par la commission présidée par Denis Oswald afin d'établir s'il y a eu dopage ou manipulation des échantillons.

Pour les autres athlètes russes qui pourraient avoir bénéficié du système russe, seule la Fédération Internationale correspondante est compétente pour prendre les mesures appropriées. 

Afin de faire face à la manipulation organisée du système antidopage en Russie, telle que révélée par le professeur Richard McLaren, la commission disciplinaire concernée, placée sous la conduite de l'ancien président de la Confédération suisse, M. Samuel Schmid, assure le suivi des conclusions le cas échéant.

Le président du CIO, Thomas Bach, a rappelé aux participants à la réunion les 12 principes pour un système antidopage plus indépendant, plus solide et plus efficace, lesquels ont été adoptés par la commission exécutive du CIO. Ces principes exigent de l'AMA et du système de contrôle qu'ils soient indépendants non seulement des organisations sportives, mais aussi des intérêts nationaux. Sir Craig Reedie a fait remarquer que les travaux relatifs à ces principes avaient d'ores et déjà débuté. 

"Cette réunion a été extrêmement constructive et fructueuse. À l'issue de débats francs et ouverts, nous sommes tous pleinement déterminés à coopérer étroitement dans le cadre de la lutte contre le dopage. Notre objectif commun est de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger les athlètes intègres afin qu'une telle manipulation du système antidopage ne puisse jamais se reproduire", ont conclu le président Thomas Bach, le professeur Richard McLaren et Sir Craig Reedie.

back to top En