skip to content
Date
10 juil. 2009
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

Déclaration à propos de la décision de justice rendue sur le saut à ski féminin


Nous sommes heureux que les Jeux puissent maintenant se dérouler comme prévu, mais nous sommes en profond désaccord avec l’analyse du tribunal selon laquelle le CIO aurait agi de manière discriminatoire. Comme nous l’avons expliqué précédemment, notre décision est fondée sur des critères techniques, sans aucune considération liée au sexe.
 
Le CIO continuera à suivre le développement du saut à ski féminin et reste disposé à envisager son éventuelle admission aux Jeux de 2014 à Sotchi. Nous comprenons et reconnaissons l’importance de son admission pour les athlètes qui se consacrent à la pratique de ce sport.
 
Nous nous réjouissons également que le tribunal ait admis les points suivants : “le CIO a au cours de ces dernières années soutenu la participation des femmes aux Jeux Olympiques et aux sports amateurs" et “le CIO a mis en place un large éventail de mesures pour accroître l’engagement des femmes dans la direction et l’administration au sein du Mouvement olympique et dans le milieu plus large du sport".
 
La décision indique par ailleurs : “Le COVAN relève que ce ne sont pas là de vaines paroles ni de vains principes; les femmes participent aujourd’hui à environ 48% des épreuves des Jeux Olympiques et le pourcentage de femmes a régulièrement augmenté pour atteindre un peu plus de  40% du nombre total d’athlètes” (citation tirée des pages 34-35 de la décision du tribunal).

 
back to top En