skip to content
Date
19 janv. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , Actu CIO , JOJ

De nouvelles épreuves spectaculaires à Lillehammer

Depuis leur naissance, les JOJ ont toujours constitué un laboratoire d’innovations dans le domaine des épreuves sportives. Lillehammer 2016 ne dérogera pas à la règle !


Il y aura, du 12 au 21 février prochains à Lillehammer,  épreuves totalement inédites, et d’autres spécifiques aux JOJ, c’est à dire celles où les jeunes athlètes forment des équipes sans distinction de nationalité pour s’affronter dans une belle ambiance de partage et d’amitié.

En bobsleigh, les compétitions garçons et filles se feront en monobob sur la piste de glace du centre olympique de glisse de Lillehammer. De quoi s’agit-il ? Un engin monoplace profilé où l’athlète est à la fois le pousseur, le pilote et le freineur ! Les monobobs sont tous identiques. Ils sont alloués aux équipes par tirage au sort. Les compétitions (15 garçons, 15 filles) se déroulent sur deux manches, les résultats et les podiums se faisant à l’addition des temps. Elles seront précédées d’au moins six descentes d’entraînement. Les pilotes devront avoir complété deux descentes validées sans incident afin de se qualifier pour les épreuves. 

En biathlon, place au « Single Mixed Relay ». Les équipes sont composées d’un garçon et d’une fille issus du même Comité National Olympique. Chacun effectue deux relais, dans l’ordre fille-garçon-fille-garçon. La concurrente féminine doit couvrir 2 x 3 km, le biathlète masculin doit parcourir 3 km dans son premier relais et 4,5km dans le relais final. Le départ est donné en masse. Les concurrents skient en technique libre et alternent les tirs couché et debout. La taille des cibles varie selon la position de tir. Sur le stand de tir, ils ont droit à trois pioches sur leurs cinq tirs. Chaque tir manqué occasionne un tour de pénalité de 75 mètres. L’équipe qui franchit la ligne la première remporte la victoire.

En ski nordique voici la combinaison de trois disciplines : ski de fond, saut à ski et combiné nordique pour une spectaculaire compétition, le « Nordic Mixed Team NH/3x3.3km (3M/2W) ». Les équipes, prévues au nombre de vingt, sont formées de cinq athlètes d’une même nation : un skieur et une skieuse de fond, un sauteur et une sauteuse à ski et un spécialiste du combiné nordique. La compétition commence sur le tremplin où trois coéquipiers (les deux spécialistes du saut et celui du combiné nordique) ont chacun un saut d’essai, puis un saut comptabilisé. Les résultats du saut sont convertis en temps pour déterminer l’ordre de départ du relais 3x3.3km. L’athlète du combiné nordique poursuit la compétition en compagnie du skieur et de la skieuse de fond. La première équipe à l’arrivée remporte la médaille d’or.

En ski de fond, la nouvelle épreuve proposée aux jeunes athlètes et au public a pour nom « cross Cross-Country Cross Free »  hommes et dames. En terme de distance, l’épreuve s’apparente au sprint, mais le parcours comporte des éléments tels que des sauts et des virages. Les concurrents skient en technique libre, c’est à dire en « skating ». La compétition commence avec des parcours individuels contre la monte avec des départs échelonnés de 10 à 30 secondes. Les trente plus rapides sont qualifiés pour disputer trois demi-finales à 10 de front. Les deux premiers de chaque demi-finale, plus les quatre plus rapides derrière eux se qualifient pour la finale où dix concurrents s’élancent ensemble pour se disputer les podiums.

En freestyle, le ski et le snowboard sont réunis pour l’épreuve de « Team Ski-Snowboard Cross »  Chaque formation compte quatre membres qui s’élancent sur le parcours de cross dans l’ordre suivant : snowboardeuse, skieuse, snowboarder, skieur. Durant la compétition, disputée par tours éliminatoires successifs à partir des quarts de finale, les concurrents de chaque équipe s’élancent de front face à quatre adversaires dans le parcours et se succèdent en relais. Le portillon de départ s’ouvre pour les 2e, 3e et 4e relayeurs une fois que leurs coéquipiers ont franchi la ligne d’arrivée. Si un concurrent ne termine pas le parcours, ou s’il termine hors délais, celui/celle qui prend son relais doit attendre que le temps de pénalité soit atteint pour prendre le départ. Les deux meilleures équipes atteignent le tour suivant. La finale oppose quatre équipes.

En hockey sur glace, patinage de vitesse, patinage artistique et short track, les épreuves spécifiques aux JOJ ont pour la plupart déjà été disputées à Innsbruck en 2012 lors de la première édition, comme le « Skills Challenge » ( rapidité sur les patins, précision de tir, qualité du patinage, tir le plus rapide, précision de la passe, contrôle du palet) en hockey sur glace, et les épreuves par équipes mixtes composées d’athlètes issus de plusieurs CNO en patinage artistique et patinage de vitesse sur piste courte  auxquelles s’ajoute une compétition du même type en patinage de vitesse.

back to top En