skip to content
Date
24 août 2008
Tags
Actu CIO , Beijing 2008

De nouveaux pays en lice aux Jeux


Le jackpot des médailles remportées par la Chine est pour l'instant l'événement marquant des Jeux Olympiques de Beijing. Pourtant, d'autres CNO ont également réussi à s'illustrer – certes peut-être pas de façon aussi impressionnante que les Chinois, mais de manière assez significative pour leurs pays respectifs.
 
L'Afghanistan, le Togo, le Tadjikistan et Maurice se distinguent
L'Afghanistan, le Togo, le Tadjikistan et Maurice figurent pour la première fois au classement des médailles. Rohullah Nikpai, un boursier afghan de la Solidarité Olympique, a offert sa toute première médaille à son pays, tous sports confondus, en montant sur la troisième marche du podium avant-hier dans l'épreuve de taekwondo des moins de 58 kg. Le Tadjik Rasul Boqiev remporte la médaille de bronze en judo dans la catégorie des moins de 73 kg. Benjamin Boukpeti était le premier canoéiste à représenter l'Afrique aux Jeux Olympiques. Boursier de la Solidarité Olympique, il ambitionnait d'être le premier à remporter une médaille à Beijing et fut exaucé : il décroche la médaille de bronze en kayak monoplace. En remportant les quarts de finale de la compétition de boxe dans la catégorie poids coq, le Mauricien Bruno Julie est assuré de décrocher au moins le bronze pour son pays natal, devenant ainsi le premier médaillé mauricien de l'histoire.
 
Première médaille d'or
Le Panama accède pour la première fois à la plus haute marche du podium. Avec son saut de 8,34 m, Irving Jahir Saladino Aranda a rejoint le seul autre médaillé du pays, Lloyd Lebeach, qui avait décroché le bronze aux 100 et 200 m lors des Jeux de 1948 à Londres.
Premier médaillé indien dans une épreuve olympique individuelle, Abhinav Bindra est revenu en héros dans son pays natal. Il remporte en effet l'épreuve du tir à la carabine à air comprimé 10 m. Jusqu'ici l'Inde n'avait été championne olympique qu'en hockey, avec un record de six titres d'affilée entre les Jeux d'Amsterdam en 1928 et les Jeux de Melbourne en 1956. 
 
Le nageur tunisien Oussama Mellouli a fait sensation à Beijing en offrant à son pays sa première médaille en natation. Il est le premier champion olympique tunisien depuis le légendaire coureur Mohamed Gammoudi qui avait décroché l'or à Mexico en 1968 en battant Kip Keino sur 5 000 m.
 
D'autres premières olympiques
À Beijing, le Kirghizistan a d'ores et déjà doublé son total de médailles. Le seul médaillé olympique du pays jusqu'à présent – Aidyn Smagulov, médaille de bronze en judo lors des Jeux de Sydney en 2000 – a été rejoint par deux lutteurs, Kanatbek Begaliev, médaillé d'argent en lutte gréco-romaine chez les 66 kg, et Ruslan Tiumenbaev, médaillé de bronze en lutte gréco-romaine chez les 60 kg.
 
La Slovaquie remporte quant à elle pour la première fois de son histoire une médaille dans une discipline non aquatique. En effet, jusqu'ici toutes les médailles slovaques avaient été décrochées en natation ou en canoë. Zuzana Stefecokova change la donne en s'adjugeant l'argent dans l'épreuve féminine de la fosse olympique au tir.
 
Singapour remporte sa deuxième médaille aux Jeux de Beijing, sa première en sport d'équipe. L'équipe féminine de tennis de table composée de Tianwei Feng, Jia Wei Li, Yue Gu Wang et Bei Bei Sun décroche en effet l'argent.
 
Un athlète vietnamien réussit pour la première fois à monter sur le podium, rejoignant ainsi la seule femme médaillée du pays, Hieu Ngan Tran, qui avait remporté l'argent lors de la finale de taekwondo dans la catégorie poids plume aux Jeux de Sydney en 2000. Anh Tuan Hoang remporte l'argent en haltérophilie chez les moins de 56 kg.
 
Le Japon, inventeur de la course cycliste Keirin, décroche pour la première fois une médaille dans cette discipline depuis son introduction au programme olympique lors des Jeux de Sydney en 2000. Kiyofumi Nagai remporte le bronze chez les hommes.
back to top