skip to content
Pablo Elias/Buenos Aires 2018
Date
15 juin 2018
Tags
Actualités Olympiques, JOJ, Buenos Aires 2018
Buenos Aires 2018

De Lyo et Merly à #Pandi : Tour d'horizon des mascottes des JOJ

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Buenos Aires 2018 ont leur mascotte : #Pandi. Profitons de l'arrivée de ce nouveau venu pour redécouvrir les mascottes des précédentes éditions des JOJ.

À l'instar des mascottes olympiques, dont la première a fait son apparition aux Jeux Olympiques de 1972 à Munich, les mascottes des JOJ jouent un rôle important en faisant connaître l'événement et en diffusant les valeurs olympiques que sont l'amitié, le respect et l'excellence, notamment auprès des jeunes fans. Nous vous proposons ici un rapide tour d'horizon des mascottes des JOJ… 
IOC
Lyo et Merly
C'est au surnom de Singapour – la "Cité du Lion" – et à son symbole national – le "Merlion", une créature marine mythique – que l'on doit le nom des mascottes officielles de la première édition des JOJ organisée en 2010 dans la cité-État d'Asie du Sud-Est. Lyo est l'abréviation de "Lion of the Youth Olympics". C'est un lionceau dont la crinière rouge rappelle la flamme de la passion présente dans l'emblème de Singapour 2010. Merly tire quant à elle son nom du mot "mer" et des lettres L pour "liveliness" (vivacité, entrain) et Y pour "youthfulness" (jeunesse). Elle s'inspire du Merlion, une créature marine mythique à la tête de lion et au corps de poisson provenant du folklore local.
IOC
IOC
Yoggl
Avec ses gros yeux et sa tenue de ski multicolore, Yoggl, la mascotte des JOJ d'hiver d'Innsbruck 2012, a connu un succès immédiat. Imaginé par les Argentins Florencia Demaría et Luis Andrés Abbiati, et choisi à l'issue d'un concours organisé sur Facebook, Yoggl est un chamois des Alpes qui vit dans les montagnes escarpées et rocheuses de Karwendel, au-dessus d'Innsbruck, Seefeld et Kühtai. Il doit son nom à "Joggl", le diminutif de Jakob, un nom très répandu au Tyrol, la région hôte des JOJ. 
NanjingLELE
NanjingLELE était présent partout durant les JOJ de Nanjing 2014 – sous forme de peluches données aux jeunes fans et aux médaillés, sur les panneaux d'affichage installés dans toute la ville et même à la cérémonie de clôture dont il a été l'une des vedettes. Ce sont les célèbres pierres de Yuhua, ces "pierres fleur de pluie" translucides et multicolores que l'on trouve dans le lit du fleuve Yangtze, qui ont inspiré ce petit personnage facétieux. La mascotte a été sélectionnée à l'issue d'un concours organisé en Chine auquel ont participé plus de 1,2 million d'étudiants provenant de 903 facultés et universités. Le suffixe "LeLe" fait référence au bruit que font les pierres de Yuhua lorsqu'elles s'entrechoquent. Il se prononce comme le mot chinois signifiant "bonheur" ou "joie".
IOC
Sjogg
Sjogg, la mascotte des JOJ d'hiver de Lillehammer 2016, tire son nom du mot norvégien signifiant "neige". C'est un lynx, mais contrairement à l'animal qui l'a inspiré, d'ordinaire timide, Sjogg s'est montré incroyablement sociable durant les JOJ. Ce passionné de sport n'a eu de cesse d'aller à la rencontre des fans et des athlètes dans le Parc Sjogg et sur les autres sites des JOJ. 

back to top En