skip to content
Date
15 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Gymnastique artistique

De l’or pour Eleftherios Petrounias aux anneaux et pour Ri Se-gwang au saut

Le Grec Eleftherios Petrounias a remporté la médaille d'or aux anneaux lundi en détrônant le champion en titre brésilien Artrhut Zanetti tandis que le gymnaste de la République populaire démocratique de Corée Ri Se-gwang s’est imposé au saut de cheval. Le Russe Denis Abliazin a pris le bronze aux anneaux et l’argent au saut.

Petrounias (25 ans), champion du monde en titre, a obtenu la très bonne note de 16.000 en finale de ses premiers Jeux. Il est le troisième Grec sacré champion olympique sur cet agrès, les deux premiers l'ayant été à Athènes en 1896 et en 2004.

Getty Images

Zanetti (trois médailles mondiales dont une en or), chaudement soutenu par la salle, est passé en dernier et a obtenu 15,766. En 2012, dans sa spécialité, il était devenu le premier gymnaste brésilien de l'histoire à décrocher une médaille olympique en gymnastique artistique, la plus prestigieuse. Le Russe Denis Abliazin a complété le podium avec une note de 15.700

« C’est fabuleux ! Je suis super excité » a déclaré Eleftherios Petrounias. « Nous avons énormément travaillé pour ce résultat. C’est celui que j’attendais. Je pense que nous avons bien travaillé sur les détails pour rester stable. C’est difficile de faire ses mouvements, de tenir toutes les positions… un peu plus fort que d’habitude. Et si vous avez une bonne réception, comme celle que j’ai réussi, c’est là que le score de 16 est arrivé! »

« La partie la plus difficile a été le temps d’attente depuis les qualifications », a ajouté le champion olympique. « Ca m’a tué. Presque 10 jours se sont passés. J’étais prêt à y aller et à proposer ma routine. Depuis que j’avais terminé les qualifications, je voulais juste y aller le jour suivant ! ».

Getty Images

Arthur Zanetti ne s’est pas montré déçu : « Je me sens plus heureux que quand j’avais gagné à Londres, du fait que je dispute une compétition à la maison. Mes coéquipiers Diego Hypolito et Arthur Mariano ont remporté deux médailles, et j’ajoute la troisième. Je pense que la gym va gagner en popularité au Brésil. J’espère que nous trouverons plus de financements, et nous nous battrons pour que cela arrive. ».

Ri Se-gwang maître du saut de Cheval

Le gymnaste de la République populaire démocratique de Corée Ri Se-gwang a remporté  la médaille d'or au saut de cheval, devant le Russe Denis Abliazin et le Japonais Kenzo Shirai.

Ri Se-gwang a obtenu la note de 15,691, en faisant à son deuxième saut celui qui porte son nom. Il succède au gymnaste de la République de Corée Yang Hak-seon. 

Abliazin conserve sa médaille d'argent déjà récoltée à Londres 2012. Le Russe avait plus tôt dans l'après-midi décroché la médaille de bronze aux anneaux. Kenzo Shirai a obtenu exactement la même note générale (15,449) que le vétéran roumain Marian Dragulescu (35 ans), mais monte sur le podium, car il a fait une meilleure exécution, le critère qui départage les ex aequo. Le Japonais avait remporté l'or au concours général par équipes. 

« Cette médaille d’or est un cadeau que je présente à mon pays » a dit Ri. « C’est un moment de joie, un moment qui apporte le sens de la victoire et du courage à mon pays. J’étais confiant dans le fait que je pouvais gagner. Je suis venu au Brésil avec cette confiance. J’ai été capable d’arriver à ce niveau grâce au soutien infaillible de mon entraîneur et de mes coéquipiers. Je voulais gagner ce titre pour tout l’amour que j’ai reçu de mon pays ».

Getty Images

Denis Abllaizin est le seul gymnaste qui est monté deux fois sur le podium lundi. Et d’ailleurs… « J’étais sur le podium avec la médaille de bronze des anneaux, mais dans ma tête, j’étais déjà en train de me concentrer sur la finale du saut. » Il est passé en dernier dans cette épreuve. « Cela ne m’a pas dérangé. L’ordre de votre passage au saut importe peu si vous savez ce que vous avez à faire. Gagner deux médailles, cela prouve que tout le travail que j’ai réalisé ces quatre dernières années n’a pas été en vain. Cela veut dire que je peux aller sur le podium pour moi et pour mon pays. Ca veut dire beaucoup. »

back to top En