skip to content
Date
20 déc. 2004
Tags
Actualités Olympiques

De l’Everest au Musée Olympique


Manuela Di Centa, membre du CIO et championne olympique de ski de fond - 15 km et 30 km à Lillehammer en 1994 - a fait don au Musée Olympique de l’équipement qu’elle portait l’an dernier lors de son ascension de l’Everest. Lors d’une cérémonie à Lausanne, la championne a remis veste, combinaison, sac, cagoule, piolet, lunettes et crampons.

Manuela sur le toit du monde
Le 23 mai 2003, cinquante ans après Hillary et Tensing, cette multiple championne de ski de fond a ajouté un nouveau titre à ses sept médailles olympiques (deux d’or, deux d’argent et trois de bronze) en devenant la première Italienne à atteindre le sommet de l’Everest. Et grâce à elle, durant quelques instants le drapeau olympique a flotté sur le toit du monde qui culmine à 8 850 m !

Deux rêves qui deviennent réalité…
L’un des rêves de Manuela, journaliste, présentatrice à la télévision, athlète de haut niveau et membre du CIO, c’était de participer un jour aux Jeux Olympiques. Elle l’a fait à cinq reprises (Sarajevo, Calgary, Albertville, Lillehammer et Nagano), un record ! L’autre rêve, insensé, c’était de partir à la conquête du plus haut sommet du monde dans le massif de l’Himalaya.

Un trophée du CIO
Ce rêve-là aussi, elle l’a réalisé, et cette performance est d’autant plus extraordinaire qu’elle n’avait pas d’expérience en alpinisme de haute altitude. Pour cet exploit, qui est un bel exemple du rôle de la femme dans le sport, elle a reçu, en juillet 2003 à Prague, un trophée du CIO.

Un autre en tête
Un autre projet trotte dans la tête de la jeune femme : escalader, d’ici aux Jeux à Turin, les plus hauts sommets des cinq continents tout en rencontrant les autochtones pour leur parler du sport et de l’idéal olympique. Quand on lui demande si elle sera toujours entourée de la même équipe, elle répond avec un large sourire : « En tout cas d'un de ses membres puisqu’il y a trois mois j’ai épousé Fabio Moraldi, avec qui j’ai gravi l’Everest » !

En savoir plus sur le Musée Olympique

En savoir plus sur Manuela DI CENTA

Manuela DI CENTA - membre du CIO
back to top En