skip to content
Date
16 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Lutte gréco-romaine , Serbie

Davor Stefanek offre à la Serbie sa première médaille d’or en lutte

Davor Stefanek a obtenu le titre en gréco-romaine, dans la catégorie des 66 kg hommes, tandis que l’Arménien Artur Aleksanyan l’a imité chez les 98 kg, le 16 août.

La finale des 66 kg de lutte gréco-romaine a opposé deux sans grade, puisque tous les favoris ont chuté auparavant à la Carioca Arena 2. À l’issue de la première période, l’Arménien Migran Arutyunyan comptait un point d’avance sur Stefanek, mais le Serbe a obtenu un point et a égalisé à 1-1. Mais comme il a été le dernier à marquer et que le score n’a pas évolué, il a été déclaré vainqueur à l’issue du combat.

Getty Images

Après ce final spectaculaire, Stefanek a indiqué que sa victoire avait été un effort collectif. « Dès que je suis entré dans la compétition, j’ai senti que j’allais donner le maximum. C’est très particulier. C’est une médaille d’or de lutte pour Subotica, ma ville natale. Je remercie mes entraîneurs, toute l’équipe, mes parents, le comité national olympique et la fédération serbe de lutte. »

Tout en étant le premier champion olympique de lutte de la Serbie, Stefanek a débloqué le compteur de son pays à Rio 2016 et lui a offert la deuxième médaille d’or de son histoire, après celle obtenue par Milica Mandic en taekwondo féminin aux Jeux Olympiques de Londres 2012.

Getty Images

De son côté, le médaillé d’argent Arutyunyan était abattu après sa défaite. « Je suis très déçu, a-t-il déclaré. Ça fait très longtemps que je me bats uniquement pour ça. » Les médailles de bronze sont revenues au Géorgien Shmagi Bolkvadze et à l’Azéri Rasul Chunayev.

Aleksanyan signe une victoire impressionnante

Dans la catégorie des 98 kg, le favori arménien Artur Aleksanyan a fait grosse impression lors de tous ses matches et n’a pas eu beaucoup de mal à contenir en finale le Cubain Yasmany Daniel Lugo Cabrera qu’il a battu aux points 3-0. Aleksanyan, qui avait obtenu le bronze à Londres 2012, est devenu le premier lutteur arménien multimédaillé.

Getty Images

Il a indiqué qu’il était devenu plus fort depuis sa troisième place d’il y a quatre ans, et que sa progression depuis lors avait joué un rôle décisif pour sa victoire. « Je suis venu ici pour gagner l’or et je suis fier de l’avoir eu. Depuis Londres, j’ai disputé trois finales de championnats du monde et j’en ai remporté d’eau, d’où mon rang de favori au départ de la compétition. Il y avait beaucoup de pression, mais j’ai réussi à la gérer. »

À propos de Lugo Cabrera, son adversaire, il ajoute : « Je l’avais déjà rencontré et je savais que ce serait un adversaire coriace. Il est très bon debout et il marque généralement ses points comme ça. Il fallait donc que je fasse attention. Mais j’ai appliqué les conseils de mes entraîneurs et ça a marché. »

Getty Images

De son côté, Lugo Cabrera s’est montré bon prince dans la défaite. « Aleksanyan est champion du monde et je savais donc que le combat serait difficile. Il est régulier et ses résultats aussi. Mais c’est fabuleux d’avoir récolté l’argent. Nous avons travaillé très dur et toute l’équipe a obtenu d’excellents résultats au cours de la compétition. »

back to top En