skip to content
2018 Getty Images
PyeongChang 2018

Dario Cologna écrit son nom dans la légende des Jeux

Fantastique Dario Cologna ! Le skieur de fond suisse est le premier athlète de l'histoire à s'imposer trois fois de suite sur le 15 km : en style libre à Vancouver en 2010, en classique à Sotchi 2014, et de nouveau en mode "skating" à PyeongChang 2018. Cologna est désormais quadruple champion olympique, puisqu'il avait aussi gagné le skiathlon en 2014.

En tête à tous les chronos intermédiaires après la marque des 6 km, surpuissant, poussant un cri de rage retentissant dans l'aire d'arrivée, Dario Cologna, le Roger Federer suisse du ski de fond s'impose sans discussion sur le circuit ensoleillé d'Alpensia. Le voilà quadruple champion olympique, ayant remporté... la totalité des médailles d'or de son pays en ski de fond aux Jeux d'hiver. Avec ses quatre titres olympiques, il égale le gymnaste Georges Miez et le sauteur Simon Ammann au Panthéon des sportifs de son pays les plus titrés en été et en hiver. Le skieur du Val Müstair dans les Grisons, 31 ans, est une légende.

Simen Hegstad Krueger (Getty Images)

Simen Hegstad Krueger, qui a mené un triplé norvégien dans le skiathlon 15+15 km cinq jours plus tôt, finit très fort pour gagner sa deuxième médaille à PyeongChang 2018. Il passe la ligne d'arrivée à 18 secondes et 3 centièmes de Cologna. L'athlète olympique de Russie Denis Spitsov enlève le bronze à 23 secondes du vainqueur.

Quant au leader de la Coupe du monde sur la distance, le Français Maurice Manificat, il est en position pour le podium durant la majeure partie de la course, mais il termine moins bien et se classe 5e à 27 secondes, devancé aussi par le Norvégien déjà en argent dans le skiathlon, Martin Johnsrud Sundby quatrième à 24.9. 

"Pour écrire une page d'histoire, c'est vraiment pas mal"

Dario Cologna a donc profité de ses troisièmes Jeux pour garnir encore un peu plus une armoire à trophées qui comporte également quatre succès au classement général de la Coupe du monde et un titre de champion du monde. Du grand art. C'est simple : seul Björn Daehlie a gagné plus de titres individuels (6) aux Jeux que Cologna chez les fondeurs. Ce qui situe l'ampleur de sa performance. Il faut croire qu'il avait bien mijoté son coup pour arriver en pleine forme en République de Corée. Sa victoire sur le Tour de ski en janvier aurait dû susciter la méfiance de ses plus sérieux adversaires, à commencer par la colonie norvégienne.

Dario Cologna (Getty Images)

"Ça n'est pas trop mal, c'est incroyable". Ainsi s'est exprimé le quadruple champion olympique suisse. "Ça a vraiment été un travail acharné, et je voulais vraiment gagner ici après Vancouver et Sotchi. Je ne peux toujours pas croire que je suis le vainqueur."

Trois fois titré dans cette épreuve, quatre médailles d'or, voilà que je rejoins Simon Ammann, l'autre Suisse qui a gagné quatre fois aux Jeux d'hiver. Pour écrire une page d'histoire, c'est vraiment pas mal. Dario Cologna Suisse

Dario Cologna précise que gagner trois fois de suite sur la même distance représente des années et des années de travail. "Et les deux dernières n'ont vraiment pas été faciles". Se battant avec les blessures, il a en effet connu deux saisons blanches en Coupe du monde, n'enregistrant aucun résultat majeur en 2015-2016 et 2016-2017. "Mais j'avais la volonté de revenir. C'est si bon de se retrouver au top!" Il n'oublie pas non plus les siens au moment de son triomphe. "Il y a tellement de choses qui passent par la tête. De grosses émotions, et beaucoup de gens, l'équipe qui m'a tant aidé, ma famille qui est présente ici, ma petite amie, toute une équipe derrière moi, et tout le monde a fait un super travail."

Simen Hegstad Krueger, le fondeur Norvégien en forme des Jeux de PyeongChang 2018

Simen Hegstad Krueger est le Norvégien en forme de ces Jeux sur les skis fins. Il est le premier fondeur de son pays médaillé sur la distance depuis Frode Estil en argent à Salt Lake City 2002, et le pays roi des sports d'hiver n'avait pas réussi à enregistrer deux podiums pour le même fondeur à Sotchi en 2014. A 24 ans, il réalise cet exploit. "Je suis très satisfait de ma course, et du sentiment ressenti en étant de retour sur le podium. Je pensais bien que ces Jeux étaient ma chance de gagner une médaille individuelle ! Dario était dans une autre dimension aujourd'hui, il était incroyablement fort. Prendre l'argent est une victoire pour moi."

Simen Hegstad Krueger - Dario Cologna - Denis Spitsov (Getty Images)

A propos de sa course, il explique : "J'ai essayé de garder un rythme régulier. C'était une course difficile avec ces montées, et pas de possibilité de se reposer. Ça n'était pas terrible au départ, mais je me suis amélioré au fil des tours. Je pense que j'ai réalisé deux dernières boucles décentes qui m'ont permis d'assurer la deuxième place. C'est quelque peu irréel. Ces Jeux sont un vrai rêve. J'avais un petit espoir de peut-être attraper une médaille, mais me retrouver là avec une en or et une en argent, que puis-je dire ? C'est incroyable."

A 21 ans et 184 jours, l'athlète olympique de Russie Denis Spitsov est le deuxième plus jeune médaillé sur la distance, après le Norvégien Ivar Forno, troisième du 15 km à Sapporo en 1972 à l'âge de 20 ans et 228 jours. Spitsov avait terminé au pied du podium à l'arrivée du skiathlon le 11 février.

back to top En