skip to content
Date
09 août 2012
Tags
Londres 2012 , Actu CIO

Dans les coulisses de Londres 2012: Denis Oswald

Certes les Jeux Olympiques de 2012 à Londres battent toujours leur plein, mais dans trois jours, le rideau sera tombé sur sept années de préparation enfin récompensées. Nous avons interrogé Denis Oswald, ancien rameur ayant participé à trois reprises aux

Quel est votre rôle aux Jeux de Londres 2012?
J’ai présidé la commission de coordination du CIO durant ces sept dernières années, et à ce titre j’ai collaboré  avec les Fédérations Internationales et les Comités Nationaux Olympiques pour mettre ces Jeux sur pied. Le rôle  de la commission est de superviser le travail effectué par l’équipe du LOCOG et de lui donner des conseils sur l’organisation des Jeux. Il y a au sein de la commission un grand nombre de personnes qui ont l’expérience d’éditions précédentes et nous pouvons faire en sorte que tout fonctionne bien.

Comment avez-vous travaillé avec le comité d’organisation des Jeux de Londres (LOCOG) ?Nous entretenons une très étroite collaboration avec le LOCOG mais nous ne sommes ni des policiers ni des inspecteurs !  Ce n’est absolument pas notre rôle. Nous travaillons avec le LOCOG pour nous assurer de mettre à profit l’expérience que nous possédons et pour créer des conditions permettant d’offrir les meilleurs Jeux possible pour les meilleurs athlètes du monde. 

Quel a été votre moment fort durant ces Jeux jusqu’à présent ?
Les Jeux eux-mêmes sont des temps forts. Pour nous, c’est l’aboutissement de sept ans de travail intense, mais le couronnement viendra à la fin lorsque nous saurons que tout a parfaitement fonctionné et lorsque les athlètes rentreront chez eux sans encombres, avec dans la tête de merveilleux souvenirs de leur expérience à Londres. Le plus  important pour nous est de savoir que les athlètes comme le public auront vécu une expérience formidable.

En tant qu’ancien olympien, que signifient les Jeux pour vous ?
Les Jeux sont extrêmement importants pour moi, j’ai pris part à vingt-et-une éditions des Jeux Olympiques à divers titres et les choses ont manifestement évolué. Les trois premières (auxquelles j’ai participé comme athlète)  étaient très différentes et aujourd’hui les Jeux sont devenus beaucoup plus professionnels; il y a plus de monde, plus de soutien, de nombreux pays se disputent la médaille d’or. Cela a énormément changé au fil des ans mais les principes et les valeurs d’unité sont restés les mêmes.

Quel est le principal héritage des Jeux de 2012 ?
Je pense que ces Jeux donnent un bon exemple de durabilité par la manière dont ils ont été planifiés, notamment par le montage de tentes pour les installations temporaires dont on n’aura pas besoin après les Jeux. La régénération de l’est de Londres est un autre aspect de cet héritage; ces Jeux apportent la preuve de ce que leur accueil peut apporter à une ville. Les Jeux Olympiques peuvent améliorer la qualité de vie des citoyens. Et puis motiver toute une génération à faire du sport fait aussi partie de l’héritage. Avec le succès des athlètes britanniques,  bien d’autres perspectives sportives s’ouvriront aux jeunes, et ce pendant longtemps après la clôture des Jeux.

back to top