skip to content
Beijing 2022

Dans les coulisses de la jeune équipe de skeleton chinoise

La jeune équipe de skeleton chinoise se prépare dans les meilleures conditions possibles au centre olympique sportif de Shenynang, tandis que dans les montagnes, la piste du centre de glisse de Yanqing qui sera utilisée lors des Jeux de Beijing 2022 sort actuellement de terre. Le pays hôte de la prochaine édition olympique hivernale compte bien aligner des athlètes masculins et féminins performants dans trois ans ! 


L'héritage des Jeux d'été de Beijing 2008 pour le sport, de compétition ou de loisir, la culture et les spectacles est très présent dans la capitale chinoise, que ce soit avec les installations du parc olympique ou avec le réaménagement du périmètre du palais omnisports de Wukesong. Des sites qui d'ailleurs seront utilisés pour les Jeux d'hiver 2022.

Mais c'est aussi le centre olympique sportif de Shenyang, dans et autour du superbe stade qui fut construit pour le tournoi de football des XXIXe Jeux d'été. Cette arène d'une capacité de 60 000 places est entourée d'un gymnase de 10 000 places, d'un centre nautique de 4 000 places et de terrains de tennis pouvant accueillir 4 000 spectateurs. Et c'est le lieu d'entraînement pour de nombreux sportifs et équipes olympiques chinois. Parmi eux figure la première équipe chinoise de skeleton, créée en 2015. Les jeunes athlètes s'entraînent à plat sur des rails, travaillant l'importantissime moment de la poussée et de la mise en action sur l'engin.

Dans le même temps, la piste olympique de bobsleigh, luge et skeleton est en construction sur la montagne Xiaohaituo, à Yanqing, 74 km au nord-ouest de la capitale chinoise. Elle jouxtera les pistes des épreuves de ski alpin, et les athlètes présents sur le site disposeront d'un village olympique annexe.

Getty Images
 
Un tracé en forme de dragon

Par son dessin, le tracé de la piste du "Centre national de glisse" évoque un dragon. Couvrant 125 937 m2, avec une dénivellation de 127 mètres, elle sinuera en épousant les flancs de la montagne sur 1,9 km et comprendra 16 virages. Tout est fait dans un esprit de durabilité et de respect de l'environnement naturel. Après les Jeux de Beijing 2022, le centre de glisse deviendra le terrain d'entraînement des équipes chinoises et se portera candidat à l'organisation de nombreuses compétitions internationales.

En attendant de pouvoir emprunter la piste de glace olympique, l'équipe de Chine de skeleton s'entraîne au quotidien. Une campagne de recrutement a été menée pour la constituer, avec par exemple le sauteur en longueur Geng Wenqiang choisi pour la qualité de ses "cinq pas d'élan". Il est maintenant le capitaine de l'équipe nationale et se dit "avoir été assez chanceux pour devenir un skeletoneur". Tout est fait pour amener ces jeunes athlètes à un niveau de performance leur permettant si possible de jouer leur chance à fond dans trois ans.

Geng Wenqiang se souvient ainsi du jour pas si lointain où il a découvert une véritable piste de glace. "C'était à l'étranger. J'étais très, très nerveux, parce que ce sport était totalement nouveau pour moi. Cela dit, après m'être déjà entraîné pendant un an, j'ai surmonté ma peur. Et j'ai aimé ma première descente. Aujourd'hui, j'adore ce sport". Il a disputé les Jeux de PyeongChang 2018 où il s'est classé 13e, mais pour lui, à 22 ans, "ça n'était qu'un début". Geng est aujourd'hui le représentant chinois sur la Coupe du monde IBSF, et il progresse à chaque course.

Du centre d'entraînement de Shenyang aux nouvelles installations en train de sortir de terre à Yanqinq, il n'y a qu'un pas. En skeleton, en luge et en bobsleigh, la Chine aura sûrement son mot à dire dans quelques années. L'héritage des Jeux de Beijing 2022, ce sera aussi cela !

back to top En