skip to content
Date
13 juin 2012
Tags
Londres 2012 , Actu CIO

Danny Boyle salue les efforts des volontaires de la cérémonie d’ouverture


Danny Boyle, directeur artistique de la cérémonie d’ouverture des Jeux de 2012 à Londres, a fait l’éloge des 10 000 volontaires, des artistes de la distribution et du personnel qui joignent leurs efforts pour faire de cet événement une soirée mémorable.

Les derniers mois ont donné lieu à 157 répétitions mais, à 45 jours des Jeux olympiques, les préparatifs passent à la vitesse supérieure. Les artistes volontaires ont répété des soirées et des weekends entiers sur le nouveau site de Barking & Dagenham, qui a déjà vu 37 de ces répétitions.

Entre-temps, l’équipe des cérémonies de Londres 2012 chargée de la production aux studios 3 Mills s’active à la création des 2 956 pièces de décor, quand les costumiers œuvrent sans relâche à la réalisation des 23 000 tenues exigées par les quatre cérémonies, ce qui implique de coudre 24 570 boutons.

L’installation de l’éclairage nécessaire aux cérémonies va commencer dans le Stade, 1 100 lampes automatiques, 1 000 lampes conventionnelles, 500 systèmes LED et 32 projecteurs de suivi sont prévus. Le système de sonorisation d’un million de watts, quant à lui, fera appel à plus de 500 haut-parleurs et à 50 tonnes de matériel annexe.

Le décor de la scène d’ouverture intitulé « Vert et plaisant » représente une autre tâche monumentale. Les travaux ont débuté pour cette vue traditionnelle de la campagne britannique qui accueillera les spectateurs à leur entrée dans le Stade olympique dans l’est londonien.

L’un des décors les plus vastes jamais construits pour une cérémonie d’ouverture montrera des prairies et des cours d’eau, des pique-niques en famille et de vrais animaux de la ferme sans oublier la fleur de chacune des quatre nations du Royaume-Uni, la rose d’Angleterre, le chardon écossais, la jonquille galloise et la fleur de lin d’Irlande du Nord.

Parlant de ce que représente pour lui le fait de travailler à un événement aussi spectaculaire, Boyle a confié : « la cérémonie veut rendre une image de nous-mêmes en tant que nation, d’où nous venons et où nous voulons aller. En racontant cette histoire, ce que j’ai le plus apprécié c’est ma collaboration avec nos 10 000 volontaires. J’ai été émerveillé de la façon dont ils ont donné de leur temps sans compter avec un dévouement total. Ils sont l’incarnation la plus pure de l’esprit olympique et certainement le meilleur de ce que nous sommes au niveau national. »

 

back to top